Complexe de Castration

En astrologie, on cherche a identifier les complexes lorsqu’une personne a des problèmes psychiques ou physiques, cependant il n’y a pas lieu de parler de complexe à l’aveuglette, de porter des sentences définitives à cause de tel ou tel aspect, ce serait sous estimer la capacité d’un individu à se débrouiller avec son histoire.

Le complexe de Castration est une difficulté à s’affirmer de façon autonome et responsable, lorsqu’on est issu d’un environnement difficile, violent, manipulateur, tyrannique. On a tendance à le décrire plus pour les garçons que pour les filles.

En astrologie on examine les aspects Mars/ Lune pour un homme, et Mars/Soleil pour une femme, et si Vénus se heurte à Saturne.

Lorsque c’est un garçon, une mère (ou une personne chargée de l’éducation) de tendance castratrice va empêcher son enfant d’affirmer sa virilité, les choses répertoriées comme typiquement masculines lui sont reprochées exagérément. (prôner le dialogue, empêcher la violence, les bagarres, le désir des armes n’est pas exagéré).

L’enfant peut développer des sentiments ambivalents d’amour et de haine.

Ce type de parent va interdire toute forme d’initiative, avec des humiliations amenant l’enfant vers une douceur féminine.

Cela peut lui donner des complexes de culpabilité, le garçon va éventuellement projeter sa colère et sa violence (Mars/Saturne/Pluton…Uranus) sur la femme qu’il va rencontrer (sadisme, cruauté, harcèlement moral).Complexe de Castration

C’est une mère qui empêche l’enfant d’aller vers son père, ou un père qui ne veut pas que l’enfant fasse mieux que lui,  toujours négatif,  etc…

Tout ce qui va créer un processus de chantage, de persécution.

Une mère envahissante, surpuissante (Lune /Pluton/Saturne en carré, en conjonction, ou opposition, ou quinconce), une mère qui a nié le père (Lune/Soleil associés à Saturne),  absence de père réel ou père transparent ( aspects Soleil-Saturne ) qui a  abdiqué, même sans le savoir, ou au contraire père trop puissant, Soleil Pluton, Jupiter Pluton, impossibilité d’arriver aussi haut que lui, destruction de toute confiance pendant l’enfance.

La castration, c’est tout ce qui tue la créativité, qui casse l’enfant pour qu’il soit conforme au modèle de référence des parents (en ce sens c’est valable pour une fille).

Cela peut être un rapport de séduction de la mère avec le fils, pour compenser les problèmes avec le père. Les parents sont dans une grande angoisse ou souffrance, donc l’enfant ne va pas vouloir grandir, il veut rester petit, immature, avec une difficulté à s’exprimer dans la vie affective,  timidité, peur de déranger, peur d’assumer des responsabilités en couple, ou dans la vie professionnelle.

La dépendance devient une source de sécurité, mais si plus grave, cela provoque une impossibilité d’affirmation de soi en tant qu’être sexué, une négation de sa sexualité qui peut devenir platonique, avec problèmes sexuels (frigidité, impuissance, déviation mentale etc). Ici, je mettrais un bémol parce qu’on sait maintenant la part de l’inné, et Freud est tombé dans la charge “sur la mère”.

Les manifestations du complexe sont extinction de la spontanéité, pas d’affirmation de soi, pas d’initiative personnelle car toute affirmation de soi devient culpabilisante, très souvent la sécurité affective passe par la soumission, aux dépens de l’autonomie «si tu ne fais pas ça comme ça, on ne t’aimera plus». Ici aussi on peut dire que cela dépend de l’enfant, soit il se révolte soit il se soumet, mais il peut ne pas se soumettre donc il a le choix, c’est son tempérament ou pas, et on le voit dès l’enfance.

La manifestation “compensée” est une affirmation recherchée à travers des rôles sociaux qui facilitent l’autorité, avec une attitude rigide et autoritaire,  (les petits chefs et les plus grands)

La manifestation “sur compensée” provoquerait une obsession sexuelle grave, avec recherche de performances, sadisme, violence, masochisme (castration soumise), un désir de vouloir dépasser son père pour lui prouver quelque chose, sentiments de  don juanisme, de l’autoritarisme.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.