Le cynisme

Cynisme : personne qui avoue avec insolence, et en la considérant comme naturelle, une conduite contraire aux conventions sociales, aux règles morales. On associe cynique et immoral. 

Chez qui trouve-t-on cette attitude ? Dans quel recoin d’un thème se loge-t-elle ?

 Cette attitude peut se retrouver chez tout le monde, c’est à dire dans tous les thèmes et avec tous les signes du zodiaques. Nous allons essayer d’affiner, puisque nous travaillons sur des symboles.

Une conduite contraire aux conventions sociales peut faire penser au Verseau mais ce serait indigne du Verseau d’avoir des paroles cruelles. Cela n’a donc rien à voir avec une attitude uranienne, bien que quelquefois la planète Uranus vienne lorsqu’elle est mal comprise (et là j’insiste) se mettre au service de cette attitude : ne pas avoir peur de revendiquer une différence, qui se veut contraire en croyant en sa liberté de dire et de faire, heurter les autres par indifférence ou sentiment de supériorité !

En fait, faire de l’humour noire qui fait passer bien des idées, peut être une attitude Gémeaux, puisque celui-ci manie les mots comme on jongle ! On voit qu’on est dans les signes d’air. 

Aussi posons la question de la Balance ? Peut-elle être cynique ?

Elle peut l’être par snobisme, n’oublions pas que c’est le signe de l’exaltation de Saturne, qui n’est pas un tendre et que c’est la justice des hommes qui est souvent injuste, et la Balance peut prendre le doux visage de Vénus avec une attitude lénifiante, et comme le cynisme se nourrit de la faiblesse des autres, en tirer profit. Pourtant, il y a peu de tendresse dans une attitude de cynisme.

Une Vénus et une Lune avides, trop des deux sont tout aussi en cause : en effet tirer la couverture à soi pour profiter de tout ce que l’on peut attraper , sans se soucier d’autrui est une attitude infantile et immature (on en vient au Taureau trop possessif et à la Balance trop faible).

On sent le sadisme qui pointe son nez et, là c’est Pluton, le Scorpion.

Quels aspects favorisent cette attitude ?

Un Pluton ou un Saturne dominant, mal aspecté avec Mars, des oppositions ou des carrés, des sesqui -carrés. On peut parler ici  du procureur- Saturne.

Pourtant, le Scorpion est la fin de l’ego, la dépossession, pour aller vers une conscience transpersonnelle dans le Sagittaire évolué.

Le Sagittaire qui joue les sages peut aussi être cynique puisqu’il dit la Vérité, bien souvent sans se rendre compte de la portée de ses affirmations, qui ne sont que les siennes (certaines doctrines charpentées sont cyniques).

Mais, le cynique est plutôt dans une attitude matérialiste, concrète comme une Vierge ou un Capricorne: “après moi la fin du monde” vous explique-t-il, avec des arguments de vendeur de voiture, comme un Gémeaux pourraient le faire, faisant fi des conventions pour tirer la couverture à lui, en le revendiquant, alors que même les morales laïques demandent la tolérance et la solidarité, sans lesquelles il faut le dire,  aucune vie en société n’est possible !

Qui n’a pas entendu la phrase, dite pour se dédouaner d’une chose répréhensible : “si ce n’est pas moi qui l’avait fait, quelqu’un d’autre l’aurait fait, alors j’ai profité de l’occasion”. Le cynique est un opportuniste.

Cet égocentrisme, peut venir d’un signe de feu comme le Lion qui est le symbole de l’ego, le Bélier qui est le “je”, comme  une accentuation sur la maison I ou V du thème, mais les signes de feu qui sont plutôt généreux ne sont pas dans cette vision mesquine de l’humanité, mais peuvent être poussé par leur orgueil et leur esprit de domination.

Et, enfin reparlons de l’insolence : cette insolence, la revendication sans vergogne d’une liberté uniquement pour soi (et ses amis), elle vient de la planète Mercure,  ou de  la maison III ,  avec un Mercure dominant, peut-être valorisé par un Jupiter  en conjonction, en carré ou en opposition, qui pousse le porteur à se vanter de ses défauts en voulant les faire passer pour des qualités (on parle de complexe de Tartarin et, on pourrait ajouter une surcompensation à cause d’un complexe d’infériorité qui fait, en rajouter) : “vous voyez je me vante de… je mens, je manipule, je me sers, je vole” , “je suis un battant sans scrupules” et “j’ai tous les droits car la société est mal faite, la vie est mal faite, je n’ai pas envie de me priver, je suis meilleur que vous, c’est mon droit.” Et là tous les échelons de la société son concernés.

En astrologie, on soulève le voile et, on se demande si les mauvais aspects aussi ne peuvent pas servir à quelque chose : le cynique est lucide, ce qui peut-être une qualité, mais son tort est de l’utiliser à son profit, il y a ici de … la souffrance. Car en fait le cynique est malheureux, le monde l’a déçu et, il survit sans idéal. C’est cette désillusion qui nourrit son esprit un peu trop vif.

On pourrait citer Coluche, dans certains de  ses sketches sur les codes des générations précédentes, qui n’étaient pas toujours drôles (même si on doit les prendre au second niveau… quoique !) et qui pourtant,  a créé les Restaus du cœur. Mais on sait bien que l’humour noire est une manière de dire des choses désagréables en faisant croire qu’on ne dit pas, tout  en le disant, ce que font actuellement pas mal de journalistes.

On peut tout justifier et expliquer, le résultat est là, par exemple certains métiers de justice (avocats), de finance (“votre argent m’intéresse”), le journalisme, et les politiciens  utilisent le cynisme, et on peut y rajouter l’immoralité, alors qu’ils devraient servir l’équité, mais ne le font pas. Et, là on peut parler de Jupiter, et de Saturne qui sont des planètes sociales se liant pour faire les lois, donc liées à la parole et à l’écriture qui sont le domaine de Mercure.

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *