Lady Diana : une femme bafouée

Cette année, nous célébrons le funeste anniversaire de la disparition de la tendre lady Diana, le 31 août 1997, (en même temps que celles de Dodi Al-Fayed  et le chauffeur Henri Paul),

Prenons le cas de Diana née le 1er Juillet 1961, à 19 h 45 à Londres. Elle est Soleil Cancer ,sous  dominance de la Lune, et ascendant Sagittaire sous dominance de Jupiter, aussi ce sera mon exemple  pour l’arrivée du Soleil en Sagittaire, ce 22 novembre 2017.

La Lune est dans le même signe que Jupiter éloignées de 20° l’une de l’autre,  et, selon C. Drouaillet, sur le plan du caractère, on peut considérer une tendance de conjonction. Ici cela indique une soif de gloire, peut-être une tendance à fanfaronner, même si c’est dans le signe du Verseau, signe de l’éveil : c’est bien ce qui s’est passé. Lady Diana était une jeune femme ambitieuse bien qu’encore fragile et timide, pleine d’illusions (Neptune en Scorpion au MC), contente d’avoir “décrocher le meilleur partie d’Angleterre”, elle est devenue la passionaria des mines anti-personnelles et, des malades du SIDA, jusqu’à devenir une icône pour le peuple qui en a toujours besoin.

On remarque dans ce thème deux signes interceptés, qui  sont généralement  source de dilemme, partiellement résolus par les maisons liées par le même signe.

Tous les axes de signes peuvent être interceptés dans un axe de maison, mais celui des parents et du potentiel de pouvoir familial est particulièrement important, aussi les astrologues en ont fait le second axe angulaire, pivot du thème. Chez Diana, cet axe de signes interceptés en Cancer et Capricorne est sur l’axe de maisons I/VII et, dans le sens inversé Capricorne-Cancer. Il se superpose donc au premier axe angulaire de l’identité et de l’alter ego. L’ensemble de cet axe représente la puissance, le potentiel hérité en Cancer et, projeté dans la Société, en Capricorne. L’axe des signes de Cancer-Capricorne  fournit comme les autres axes une double significations, celle du caractère au niveau des racines et de ce que l’on en fait et celle du symbolisme familial.

D’autre part, dans ce cas particulier de la maison I, un signe intercepté dans une maison I constitue un second ascendant qui se révèle progressivement au fur et à mesure de la vie. (J’ai pu le constater dans les retours, en analysant des thèmes).

Ce second signe est mal appréhendé, la personne ne se rend pas compte qu’elle se comporte à la façon de ce second signe, elle s’identifie, si elle est bien identifiée au premier, alors qu’elle manifeste souvent les attitudes du second. En effet,  les comportements que symbolisent les signes sont très différents : dans le zodiaque les signes qui se suivent ne se ressemblent pas du tout, il y a une évolution qui part du Bélier et qui va jusqu’au Poissons, mais des Poissons au Bélier, nous sommes dans un complet renversement. L’un est la fin de toutes choses, et l’autre le commencement. L’un est féminin yin, l’autre masculin yang. Ils ont des maitres différents dans des signes différents et dans des secteurs différents, ce qui provoque des attitudes opposées, surprenantes par leur volte face.

Un Capricorne en second ascendant, tout en étant un signe féminin d’intériorité, mettra l’accent sur la réussite sociale, l’ambition, la vocation, le sérieux, l’éthique, la sévérité, la perfection, au niveau du caractère et du comportement, surtout après le premier passage de Saturne (après 29 ans), alors que le Cancer aurait mis l’accent sur l’enfance, la jeunesse, la famille, le nid. On voit bien que la polarité s’exerçant, il y a eu tout cela dans la vie de la princesse qui était jeune lors de son mariage, mais qui a bien évolué, après la naissance de ses enfants.

Il faut d’abord se poser la question : quels sont les maîtres du Cancer et du Capricorne ?

La Lune, maitre du Cancer concerne les habitudes du quotidien, besoins personnels, patrie, célébrité, inconscient, et la mère, l’infirmière, la sage femme, et.

Saturne, maitre du Capricorne concerne les lois, les fondations, les limites et, comme métier tout ce qui structure dans un domaine solide, sérieux comme l’architecture et, surtout le père “qui dit la loi”. Saturne est rétrograde et intercepté, (père ressenti comme absent,  refus de l’autorité, des lois, des règles). Ces planètes vous disent, qui et ce qui, est source d’éventuels problèmes dans le domaine des maisons.

On remarque que la Lune est karmique car conjointe au nœud sud, avec un potentiel de liberté (sa mère a divorcée), qu’elle est en secteur II le secteur de l’argent, des ambitions personnelles et du talent.

.Cette lune est opposée à un amas de planètes dures et dites violentes, composé de Mars, Pluton et, même de la Lune noire dans la maison VIII,  en domicile de maison,  auquel on ajoute Uranus, régente du nœud sud, en opposition à son signe, au nœud nord (le but à atteindre).

Pour Lady Diana, ces oppositions furent celles qu’elles rencontra  face à la reine mère Elisabeth II, qui pourtant l’avait choisie et, face au prince Charles qui était l’amant de Camilla, et finalement pour ce monde fermé qui est régit par une étiquette qu’elle ne voulait pas subir.

La Lune est la planète la plus rapide, elle avance tous les jours et elle reste deux ans et demi dans un signe lorsqu’on la fait progresser, ce qui fait des lectures intéressantes et différentes, il n’en demeure pas moins qu’il y a un problème avec de telles oppositions, pour quelqu’un qui est Soleil Cancer, Mercure Cancer, dont c’est la gérante.

Ce qui la rendait si attachante était le Soleil en trigone avec la Lune, maitre du nœud nord, en sextile à celui-ci, (ce qui renforçait sa luminosité), mais aussi sa Vénus en Taureau, qui se traduit généralement par une grande demande d’affection et de nourriture, mais aussi source de beauté, ici en secteur V de l’amour et des enfants, expression de son ego, mais  formant des carrés à l’ensemble.

Jupiter situé en maison II,  indique  la chance financière : conjoint à Saturne il s’agit d’une association qui ne se fait que tous les vingt ans, qui est considérée comme bénéfique.

Mais Jupiter est semi-carré à son ascendant Sagittaire, et carré à Neptune maitre de la III, la fratrie, et l’entourage proche, ce qui le marque du sceau de la désillusion. En outre, elle peut aussi ici accentuer le fait d’une certaine demande excessive de liberté et d’originalité, du fait de sa position en Verseau !

Puisqu’on a deux grandes maisons, avec un cercle de seulement 360°, on trouve automatiquement deux petites maisons de moins de 30°, ayant 2 cuspides-entrées liées par le même signe, donc par le même maitre, pour lesquelles les planètes maîtresses prennent une grande importance. Il s’agit des maisons XI et XII  en Sagittaire liées par le maitre Jupiter et V et VI, en Gémeaux liées par Mercure. Comme nous avons vu Jupiter ,nous allons analyser Mercure.

Mercure est rétrograde -Prométhée : située avant le soleil dans le signe- encore conjointe au Soleil en Cancer. “Mercure se lève avant le soleil, il est étoile du matin, il symbolise le “jaillissement spontané” du mental (mentat, pour traduire “mind” chez Rudhyar, page 253 et suivantes), qui se traduit par des savoir-faire innés. Ces personnes sont intuitives plutôt que logiques, ne se fiant pas à l’accumulation d’expériences passées pour en tirer des conclusions… Le mental bondit vers le futur, en essayant de focaliser les idéaux qui devraient devenir réalités de demain, et au fur et à mesure de l’élongation en avant, les fonctions mercuriennes sont centrée sur le défi de projeter un comportement concret, qui servira à l’accomplissement du potentiel solaire”.

Cette analyse montre que Lady Diana savait ce qu’elle voulait faire de sa vie, mais qu’il y a eu maldonne. Comme elle l’a dit “je n’étais pas faite pour le job”.

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *