Derrière un thème zodiacal un être unique avec son destin : Malala

Les questions du libre arbitre, de la liberté,  reviennent sans cesse : on demande à l’astrologue  des indications précises sur le futur, suggérant par là qu’on croit en une organisation prévisible, tandis que d’autres refusent catégoriquement, l’idée d’une finalité, d’un ordre “divin”, face au chaos qu’on peut voir sur nos écrans…

Il est vrai que l’astrologie traditionnelle étudie le caractère des individus et, est orientée vers les les prévisions, ce que veulent les hommes depuis toujours : savoir dans le cas d’un choix, avoir le contrôle de leur vie, anticiper. Dans cette perspective, il n’y a aucune place pour la liberté et pour l’évolution, tout serait fixé d’avance, sans aucune échappatoire, on pense négatif, on est dans la fatalité.

Cependant, on ne peut nier  (selon les termes bouddhistes)que le “karma” et sa polarité positive le “dharma” existent, puisqu’on le voit tous les jours dans les sauvetages in extremis dans les circonstances dramatiques des tremblements de terre, inondations, fuite devant la guerre , alors que d’autres personnes périssent 

 On se trouve face à des disparitions dans des accidents improbables : on se souvient de l’intrépide Florence Arthaud,  navigatrice en solitaire disparue dans un accident d’hélicoptère lors d’un tournage  (comme le chanteur Balavoine ).

La fatalité au sens antique existe : on ne peut l’éviter. Que peut dire un astrologue raisonnable ?

Le moment de notre naissance définit par notre zodiaque, est en quelque sorte un ADN astrale : mais pour avancer, il faut mettre un pied devant l’autre. Certes, on voit bien que les migrants actuels n’ont pas peur de mettre un pied devant l’autre au sens propre et, que pourtant certains disparaissent tandis que d’autres survivent, et nous sommes interpelé par le fait que beaucoup d’anciens bourreaux nazis sont morts de vieillesse dans leur lit, ahttp://versusconformita.livehost.fr/wp-content/uploads/2017/06/Simone-Veil.jpgussi pour un être “trop” logique, tout ceci ressemble fort à de l’absurdité.

Alors quel serait le sens de notre vie ?

exemple : Simone Veil

Comment trouver le fil conducteur dans tout cela ?

S’agit-il de chance, de synchronicité, ou de ce que les scientifiques appellent hasards heureux ? exemple : découverte de la poussée d’Archimède, de la pénicilline, ou histoire de la cellule immortelle HeLa – à venir dans le blog))

Comme les anglo-saxons se sont pas mal penchés sur la question, durant les années soixante dix et quatre-vingt, nous pensons en astrologie évolutive ou karmique, dérivée de la tradition bouddhiste et indouiste qu’il n’y a pas de hasards, qu’il y a des synchronicités, des ponts, des résonances, pour des raisons qui ne sont pas encore “démontrées” scientifiquement, que d’autres appellent un lien “d’amour”, une vibration entre les individus qui les soutient spirituellement et, que cela donne à ceux-ci, une force que d’autres n’ont pas (voir le très bon film Interstellar qui évoque cette possibilité émise par des neurophysiciens).

Aussi, on ne peut traiter le thème astrologique d’une personne” comme une synthèse d’éléments positifs, neutres ou négatifs, d’une manière mathématique en appliquant des règles fixes et immuables parce que cela correspondrait à une approche scientifique : un suicide chez le porteur d’un thème n’entraine pas le suicide de tout ceux qui sont nés le même jour et à la même heure : exemple Patrick Dewaere né le 26/01/47 à 10h30 à St-Brieuc s’est suicidé le 16/7/82

D’ailleurs un aspect “négatif” ne l’ait pas toujours, et un aspect “positif” non plus : trop de douceurs rend mièvre et capricieux (un trigone Jupiter-Vénus, Neptune-Vénus), trop de vigueur rend dangereux (un trigone Mars-Uranus, Mars-Pluton).

L’astrologue ne sait pas toujours comment les divers facteurs du thème qui sont un individu s’équilibrent, car ces facteurs sont soumis à certains moments de la vie à des tensions, qui risquent de faire sauter le couvercle de la cocotte-minute ! (disparition de Marie Trintignant tabassée par son compagnon). Il est  impossible de savoir jusqu’à quel point vous avez pris conscience de vos faiblesses personnelles, si vous les avez surmontées, et si vous avez ainsi atteint un niveau supérieur de compréhension de vos problèmes. Exemple Marie Trintignant

En regardant un thème, la première des choses est d’essayer de sonder par des questions à quel niveau intellectuel et spirituel vit une personne en s’aidant de ce que l’on sait (aspects appliquants entre deux planètes donnant plus de liberté, que les aspects séparants, signes d’air et d’eau (sauf le Scorpion non évolué) – plus “ouverts” que les signes de terre, les signes de feu étant capables du meilleur comme du pire du fait de leurs excès toujours possibles, orientation vers l’Est ou non permettant plus de retour sur soi, (à ne pas confondre avec un égocentrisme centré sur le secteur I) ou introversion devenant maladive (planètes autour de la IV, et signes d’eau). Attention d’autres facteurs jouent, ceux-ci sont des bases.  On exploite les nœuds sud, Pluton, le champ de la lune noire, Chiron, etc. Exemple : Coluche disparu dans un “accident” de moto le 19 juin 1986 à Opio

Si la personne est totalement dans des pulsions de vie matérialistes exprimées par des tendances d’avidité (signes de terre, signes fixes, maisons II/VIII), au premier coup dur, elle mettra toute sa pression pour résister, ça passera ou bien ça cassera, si elle n’a pas d’assises intérieures, elle ne se relèvera pas, reprochant aux autres, à ses ascendants, à la malchance, ses échecs (et à Dieu qu’elle ressortira exceptionnellement pour l’occasion) parce qu’elle a tous misé sur l’avoir, la possession, le paraitre. Si elle fait un retour sur elle-même, qu’elle a une éthique, qu’elle sait profiter de ses échecs, elle tirera une leçon de la crise et repartira du bon pied.(Disparition de l’actrice Pauline Lafont  née le 6 avril 1963 à Nîmes et morte à 25 ans en août 1988 d’une chute dans un ravin ).

Aussi deux personnes (jumeaux dizygotes) ou dix personnes nées à la même heure, le même jour dans la même ville, auront des comportements différents malgré des thèmes semblables  , parce que c’est leur liberté de choisir d’être éveillés ou basiques. Il n’y a donc pas de mauvais ou de bons aspects, de bons ou de mauvais thèmes. Il y a des milieux sociaux culturels favorisés qui produisent des enfants doués, mais désespérés : exemple Kate Barryfille de Jane Birkin, qui s’est, contre toute attente, suicidée 

des gens dont la situation est enviable qui ont une vie difficile bien que dorée : exemple disparition de Lady Diana née le 1/7/1961 à 19h45 à Sandrigham – GB – disparue à Paris le 31 août 1992 (thème à gche). Ces cas là, sont bien connus. Mais il y a aussi les anonymes.

Pourtant,  il y a aussi des fleurs qui poussent dans des lieux hostiles, comme Malala Yousafzai, née au Pakistan le 12 juillet 1997, qui se bat pour l’éducation obligatoire et gratuite pour les femmes face à l’oppression des talibans : durant son enfance, Malala a écrit un blog sous un pseudonyme pour la BBC, racontant son point de vue sur l’éducation, et sa vie sous la domination des Talibans, prix Nobel de la paix en 2014, elle a déclaré : “Chers amis, le 12 octobre 2012, les talibans ont tiré sur mon front et ont tué deux de mes amis, ils ont pensé que les balles nous feraient taire, mais ils ont échoué” (“Dear friends, on 9 October 2012, the Taliban shot me on the left side of my forehead. They shot my friends, too. They thought that the bullets would silence us, but they failed”).

Malala : son heure de naissance m’est inconnue mais probablement pas loin de celle que j’ai mise : on remarque Lune conjointe Mars, Mars  symbolisant la tête, mais aussi le caractère et les sentiments combatifs, opposée à Saturne (elle veut lutter pour les femmes – Lune – qui sont limités par Saturne – les lois – mais elle a subit la pression de Saturne  en Bélier dont Mars est le maitre, l’opposition Mars- Saturne, à ce moment  symbolisant l’oppression et la violence des talibans, on veut faire taire ses sentiments de révolte qu’elle veut matérialiser dans des lois pour les femmes.

Uranus, symbole de l’ouverture et de  la liberté est en domicile en Verseau, mais retrograde, donc mis sous tutelle, conjoint à Jupiter rétrograde, accentuant le désir de vivre libre, pour elle et pour les autres (le MC en Balance, indique que sa vocation est son combat pour la justice sociale). La Lune noire en Vierge est cependant conjointe au nœud nord en Vierge : la lune noire ne serait pas prête à servir ici, sa condition l’y oblige mais cela ne l’intéresse pas, mais  elle veut aider les femmes de conditions modestes – Vierge – à s’en sortir. Si elle est bien ascendant Sagittaire (apprendre aux autres, diffuser), comme elle a Jupiter en conjonction avec Uranus dans le Verseau, ce n’est pas étonnant :  éclairer, diffuser du sens, ouvrir, se liberer ! Quelque soit l’ascendant , les aspects, la disposition en signes demeurent une indication sinon compléte, mais suffisante.

Les planètes lentes font face aux planètes rapides formant des oppositions, elle lie le transpersonnel au personnel, elle est concernée, motivée, provoquées par les événements extérieurs, qui sont un levier dans sa vie personnelle.

Aussi, rendons nous à l’évidence : ne demandez pas à un astrologue de vous dire ce que vous devez faire, vous y perdriez un peu de votre libre arbitre, demandez-lui de vous aider à lutter contre les tendances latentes qui vous tirent vers le bas, à condition que vous reconnaissiez que vous pouvez faire encore mieux pour avancer librement… il peut vous aider à faire le point.


Clovis, face aux grandes invasions du Vèm siècle

france de clovis Le Vèm siècle commence par une période d’accalmie entre les Romains et les Francs. Mais la pression des Huns qui viennent d’Asie pousse les Vandales, les Wisigoths et les Burgondes vers l’ouest.

Avec les hivers particulièrement rigoureux de 405 et 406, le Rhin et le Danube sont pris par les glaces, et les envahisseurs peuvent franchir facilement ces fleuves. Tandis que les Francs rhénans pillent une première fois Trèves, les Francs saliens protègent les provinces romaines de Belgique et de Germanie, se ralliant à l’usurpateur Constantin III qui organise la défense.

Les Francs saliens se regroupent ensuite en un seul royaume et sont gouvernés par Théodomir, tué vers 420 par les Romains.

Profitant du retrait des troupes romaines de Gaule, le successeur de Theodomir conduit son peuple vers le sud et s’empare de Tournai et de sa région. Ils sont cependant arrêtés et battus par Aetius, qui leur accorde un lieu autour de Tournai.

Plusieurs rois s’y succèdent,  jusqu’à Clovis qui devient roi en 481. Mais à cette époque, il n’est pas question de « France », mais d’un  « royaume des Francs »  les rois germains, ne règnent pas sur un territoire, mais sur des sujets !

Sur la carte vous pouvez voir la taille du territoire des francs saliens (les hauts la France).