La trahison, le mensonge, le fanatisme, clés du pouvoir

Cette analyse ne concerne que les gens de pouvoir : dans le thème de “monsieur tout le monde”, il ne peut s’agir que de petites tendances latentes, bien qu’on connaisse tous des petits chefs, car tout pouvoir monte à la tête de celui qui l’exerce.

On constate  qu’aucune personne  n’est portée au sommet à moins qu’elle ne bénéficie d’une quelconque aide dissimulée ou  pas, liée à des  manipulations, et à la trahison pour obtenir  l’argent et le pouvoir (pour conserver le pouvoir il faut de l’argent et ainsi de suite, le cycle continue). On sait que Chirac avait poussé Mitterrand pour éliminer Giscard, que Mitterrand avait poussé l’extrême droite pour couler la droite ainsi vont les affaires politiques et, que l’héritier Sarkozy avait trahi Chirac dans une large mesure, pour accéder au pouvoir.

La trahison va de  pair  avec trop d’ambition et l’ambition se voit dans les signes de feu comme le Lion et le Bélier qui veulent « casser la baraque » lorsqu’ils sont trop forts dans un thème, mais aussi avec le signe de terre du Capricorne signe de la puissance en maison X, de la réalisation des ambitions, cependant se sont des signes théoriquement de droiture. Nous avons actuellement pas mal d’hommes et femmes politiques en poste, dont le tribun J. L. Mélanchon (thème ci-dessous), Manuel Vals, Marine Le Pen et le président actuel, qui sont du Lion ou ascendant Lion.

La trahison se marie bien avec la dissimulation et la ruse qu’on peut trouver plus facilement chez les signes d’eau comme le Scorpion ou les Poissons (signe double). Le Scorpion est le signe de la maison VIII, la maison des affaires secrètes et de l’argent gagné par autre chose que son travail personnel, celui des héritages, de la spéculation et, les Poissons qui sont le signe de la maison XII, maison des affaires cachées, régit par Neptune qui règne comme chacun sait en eaux profondes, et se plait dans les ambiguïtés. Il est compréhensible qu’un signe qui est plus intériorisé a plus de capacités à cacher ses sentiments et, à les maquiller.

Au niveau des aspects non harmoniques, on peut trouver les aspects avec Neptune comme Soleil-Neptune, qui pourrait porter à tromper volontairement les autres, par manque de jugement ou de rectitude : la faiblesse et la paresse ne permettant pas d’arriver au but sans louvoyer, cet aspect conjugue à la fois le Soleil du Lion et le Neptune des Poissons.

Les aspects Soleil-Pluton et Lune-Pluton  refusent toutes contraintes et poussent à la rébellion, Pluton jouant le rôle du justicier se manifestant au niveau inconscient, tout en ayant un rôle de transformateur pour le meilleur ou pour le pire.

Les aspects de Mars et d’Uranus avec Pluton, qui sont trois planètes détonantes (d-étonnantes) poussant à l’indépendance, à la prise de pouvoir autoritaire.

Au niveau des jupitériens mal aspectés, on trouve aussi un panel possible avec les aspects non harmoniques, comme Jupiter-Mercure qui favorise la vantardise, et les aspects non bénéfiques Jupiter Neptune qui favorisent l’avidité source de frustration poussant, en politique, au fanatisme. Il peut y avoir dans le domaine de la frustration une association à la Lune noire dans la position proche de la lune, incitant à être particulièrement dominant, la Lune étant le signe du public donc de la recherche de célébrité.

Il arrive également que des gens très manipulateurs poussent un pion devant eux, pour s’en servir par la suite, et parmi les manipulés, on trouvera des victimes parmi les idéalistes, souvent possesseurs de signes d’air, comme  le Gémeaux ou le Verseau  gérés par les planètes Mercure et Uranus.

Le thème de D. Trump  possède le Soleil en Gémeaux conjoint à Uranus, mais paradoxalement, on trouve de nombreux bons aspects, qui le situerait parmi les idéalistes (chacun croit ce qu’il veut), la conjonction Jupiter-Neptune en Balance indiquant le fanatisme, sans parler de sa conjonction large, mais opérante dans le signe et dans la maison XI natale Mars-Pluton en Lion et dont le sens est action secrète, souterraine, rébellion, insoumission. Mars en secteur XII incite aux actions “secrètes”  avec la Lune en trigone mais située à proximité de la Lune noire, en opposition au MC et au nœud nord).

En ce qui concerne le pouvoir très personnel, nous avons le choix : voici ci-contre le thème de Recep T Erdogan, qui s’apprête (bientôt) à devenir quasi président à vie de la Turquie : dans son thème, un Soleil en Poissons, une Lune active en Sagittaire (les étrangers, les religions) conjointe à Mars (la guerre) opposée à Jupiter, qui est le gérant des deux en Gémeaux (la dualité), Jupiter carré au Soleil (la volonté lumineuse de légaliser normalement n’est pas là, au contraire), Mercure rétrograde en Poissons conjointe à Vénus (en bonne posture pour profiter en maison II des valeurs), carrée à la Lune (je n’en ai jamais assez) et Mars. et en position apex, du T carré formé par l’opposition Jupiter-Mars-Lune.

Sa Lune opposée Jupiter peut lui faire craindre les persécutions de son groupe, de sa mère, etc : est-ce pour cela qu’il prend les devants  y-a-t-il eu dans sa famille des persécutions ?

Mercure carré Jupiter, c’est la tendance à trop en dire, et, Soleil carré Mars a à voir avec la colère et un gout pour actions violentes, qui peuvent échouer, mais cet “aspect n’est pas celui du renoncementdit Hadès.

Ici avec la conjonction Soleil-Vénus-Mercure en maison II, il s’agit de “valeurs”. Son Soleil Poissons avec Vénus, est sextil ascendant Capricorne où se situe son nœud nord (vers lequel il va) donc il a eu l’aide du Soleil, d’où cette ascension et cette richesse qui le mène à un pouvoir personnel.

Avec le trigone sur Saturne retro en milieu du ciel en Scorpion, maitre de l’ascendant en Capricorne, les signes d’eau valorisés par Uranus rétrograde au nœud sud en Cancer, c’est la manipulation sous couvert de religion, Neptune retro étant carré à Uranus retro : toujours “l’opium du peuple”.

Dans un style totalement différent, il est surement plus dangereux  Uranus étant le maitre du second signe en maison I qui donne un second Ascendant Verseau intercepté, Neptune maitre du Soleil, etc. Uranus carré Neptune* qui est “le signe de la désintégration d’un système politique et idéologique”. En Turquie, il ne restera bientôt plus rien de l’héritage de Mustapha Kemal et, si l’on se rappelle de la grandeur de l’Empire Turc, qu’il veut surement restaurer , il y a de quoi s’inquiéter.

Pour conclure, il faut redire que les aspects sont des tendances latentes héritées et que lorsqu’on observe un thème, il faut “apprécier” le niveau auquel l’individu les vit, s’il cède à celles-ci ou les surmonte. Je mets en PJ tous les th7mes d’hommes politiques qui nous interpellent

*aspect Uranus-Neptune en carré,  partagé par Jean -Luc Mélanchon, autre homme politique, qui par ailleurs n’a pas le même thème.

 

 

Esquisse du thème de Donald Trump

Emmanuel Macron : deux axes de signes interceptés – Bélier-Balance et Lion-Verseau

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.