Prévisions : le mythe de Sisyphe

Voici un exemple : depuis 2012, nous avons été dans le carré Uranus-Pluton donc tous le monde a été soumis à ce contexte durant plusieurs années, c’est le choc des transits  qui peuvent toucher le privé, lorsque cela touche vos planètes personnelles,  vous l’ayez eu dans votre R S parce que ce sont les transits le jour de votre anniversaire. Du fait de la longueur du transit, vous l’aurez forcément toute l’année et même l’année suivante, et l’année suivante quelques degrés plus loin, dans un autre décan : beaucoup de gens en ont été affecté, mais les débrouillards se sont quand même tirés d’affaire, sans s’en laisser compter par le pessimisme ambiant, car c’est avant tout un contexte d’ordre général. Actuellement, nous sommes tous sous l’influence d’ un t-carré (un triangle isocèle) formé par l’opposition entre Uranus en Bélier et Jupiter en  Balance, tandis que Pluton est en Capricorne.

Première méthode: le retour Lunaire

Faire la Révolution Solaire (R S) sur Astrocycle qui est un logiciel gratuit que vous pouvez télécharger sur internet (primadeva.fr) et notez la place de la Lune, puis tous les mois, au moment du retour de la Lune au même endroit, faire le thème du jour, le comparer à la R S, et voir les aspects qui se répètent, les faits signifiés risquent de se produire dans le mois. Ces retours se produisent les 27, 55, 82, 109, 137, 164, 191, 219, 246, 273, 301, 328, 355 jours après l’anniversaire. Je trouve ce système simple, mais la critique est que les aspects lents vont durer toute l’année, seront toujours là, et ceci est très stressant lorsqu’on voit les t-carrés,  un grand carré comme ceux qui se produisent ces dernières années. Vivre dans l’angoisse en sachant qu’on a ces menaces dans nos maisons personnelles ne fait que nous précipiter dans des actions non appropriées !

Deuxiéme méthode : Utilisation des quarts et des demis de R S
Les ¼ sont érigés quand le Soleil est en carré avec lui-même: on fait un thème pour les trois mois.
On fait aussi un thème lorsque le Soleil est en opposition avec lui-même, pour les 6 mois de l’année qui viennent. Si un de ces trois thèmes contient des configurations de la R S  en les associant au ” symbolisme fondamental”, des évènements majeurs se produiront durant cette partie de l’année. Par  “symbolisme fondamental”,  Eshelman entend les mêmes aspects Lunaires et la position des planètes en maison. Sinon les  événements se manifesteraient dans les 3 mois qui suivent l’anniversaire.

Troisiéme méthode, celle que j’utiliserais éventuellement :

Surveillez les Transits des planètes quotidiennement, sur les planètes de R S.
Il vaut mieux s’occuper des planètes rapides, du maitre de l’Ascendant, et du Milieu du Ciel puisque les lentes ne bougent pas beaucoup, et prendre la planète maitresse  de l’ascendant par exaltation (comme Mars pour l’Ascendant Capricorne, plutôt que Saturne qui ne bouge pas, comme Mars à la place de Pluton maitre du Scorpion, mais on a un problème avec Uranus et Saturne, toutes deux lentes et maitresses du Verseau). Les lentes constituent le fond décor en stationnant presque durant toute l’année au même endroit, sauf si elles se mettent à rétrograder, moment toujours synonyme de changements.

Faire toujours attention aux rétrogradations, et observer les transits et aspects sur les Planètes Natales. C’est souvent cette méthode que j’utilise au jour le jour (voyez la disparition de Simone Veil au moment de son presque anniversaire (disparition le 30 juin, cent ans le 13 juillet), avec le t-carré sur ses planètes en Cancer.
Mercure provoque souvent les événements en faisant un aspect car c’est une planète rapide, la Lune est l’aiguille des secondes : son passage déclenche l’événement.

Pour être plus juste, voir aussi les aspects des régents des Nœuds Nord et Sud dans les trois cas, car tout est karmique. Je trouve surtout un intérêt dans la position des maisons angulaires, qui sont plus personnelles que les transits, mais… on s’aperçoit sur plusieurs années que les mêmes ascendants reviennent tous les quatre ans, plus ou moins dans les mêmes signes, ramenant donc toujours l’intérêt au même endroit avec seulement des planètes qui ont bougées. Rappelez vous le mythe de Sisyphe qui roulait sa pierre jusqu’en haut de la montagne pour la voir redescendre aussitôt, condamner à le faire pour l’éternité.

Un enfant apprend à grimper aux arbres : pendant combien de temps allons nous l’en l’empêcher pour qu’il ne se blesse pas ? On apprend l’équilibre en tombant et en se relevant.

*En somatologie, on apprend qu’aucune maladie -et même accident – n’est le fait du hasard, mais que le mal vient pour nous signaler que nous ne sommes pas à l’écoute de notre être intérieur.

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.