Simone Veil, nous ne t’oublierons pas !

Simone Veil morte aujourd’hui 30 juin, était  née le 13 juillet 1927, à Nice. Elle allait avoir quatre-vint-dix-ans !

Les aspects du 30 Juin et du week-end sont violents Mars conjoint Mercure en Cancer est opposé à Pluton et à fait résonné son Mars natal à l’ascendant semi-carré à Pluton natal, Saturne de transit étant conjoint au noeud sud natal.

Jupiter de transit en carré à Mars Pluton résonne avec son Jupiter natal en carré au nœud nord et sud natal (voir thèmes avec transits en bleu ci-dessous). Elle venait de vivre une pleine lune progressée et sa lune progressée en Bélier était opposée à son Soleil progressé en Balance (elle était née à la pleine Lune). On sait que l’illumination de Bouddha se fit à la pleine Lune, elle est partie en pleine lumière rejoindre les siens.

On peut voir ci-dessous le théme du 30 juin à 7 h heure du matin de Paris : ascendant Cancer avec la conjonction, le carré sur Jupiter, l’opposition Mars-Pluton.

Avec un Soleil en Cancer et une Lune en Capricorne dans une phase de fin de pleine Lune, avec un Ascendant Lion, avec une Vénus ascendant, voici le thème cette femme magnifique, une figure charismatique, s’il en est, mère courage.
Je vais analyser en partant des nœuds karmiques, sa destinée étant tracée par son Nœud Sud  en Sagittaire en secteur IV, où elle doit assumer le froid Saturne : son père était architecte – Saturne régit l’Architecture- il disparaitra.

Sa vie familiale agréable est frappée à l’adolescence par la violence de la déportation, lors de l’arrivée du nazi Brunner dans la zone sud, déportation où elle verra sa mère succomber sous ses yeux – Lune carrée Uranus en maison VIII, mais qui l’aura cependant aidé à traverser l’épreuve qui fut la leur, comme celle de millions d’autres.

Elle devra tous les perdre : Saturne en Maison IV frappant le foyer des parents, le père Saturne et la mère Lune groupés de part et d’autre du nœud sud. La Lune au nœud sud maitresse du nœud nord indique bien que c’est elle qui doit devenir la mère et le père symbolique : Soleil en Cancer. En quittant par force sa génitrice (une femme belle et élégante) el,le vient terminer une tâche qui était commencée auparavant, du point de vue karmique.

Mercure, en maison XII, désigne le frère qu’elle a perdu. Mais Mercure trigone Jupiter en signe de feu  fera d’elle toute sa vie une communicante, portant une parole offensive et d’apaisement. Jupiter-Uranus, reliant Mercure et Saturne dans un grand trigone de feu, ont mis son courage au service de son idéal symbolisé par un Neptune ascendant et un Uranus exalté en maison VIII, qui lui a offert la possibilité d’une transcendance, d’une ouverture.

Jupiter en Bélier, maître du nœud sud en Maison VIII, a fait d’elle la première présidente du parlement européen, une personne transmettant la mémoire inlassablement mais orientée vers l’avenir, ce qui est signifié à la fois par l’ouverture d’Uranus en conjonction à Jupiter, par le nœud  nord en maison XI en Gémeaux – maîtrisé par Uranus symboliquement – et par Mercure ici.

La Lune natale reliée à Neptunesur l’Ascendant apporte une intuition, une inspiration. Le trigone Lune-Vénus indique une personne concrète et tendre. Mais elle savait dire non, car son Mars natal se situait en pole position entre sa Vénus et Neptune, elle l’a montré en prenant la direction de l’EUROPE, après avoir été ministre de la santé.

La Lune en opposition à Pluton conjointe au Soleil et à Mercure, maîtresse du Soleil en Cancer,  dans l’axe des signes de la famille Cancer-Capricorne, indique le fait qu’elle assista à l’agonie de sa mère, et ne revit plus ni son père, ni son frère, car c’est un aspect difficile. Ces aspects dans d’autres circonstances historiques ne signifieraient pas des choses aussi dramatiques (quoique que l’appartenance à un groupe de population soit toujours au cours des siècles une destinée commune au groupe).

Le Soleil en maison XI, secteur de tous les espoirs, est maître de toutes les planètes en Lion, et de l’ascendant Lion, on a une personne qui est brillante, lumineuse et qui prendra les responsabilités que l’on sait, marquée par la conjonction Soleil-Pluton qui est celle de la transformation, de la passion, de la résilience.

Pluton présent dans les moments les plus difficiles de la vie, a à voir avec la “transmission de l’espèce, avec le transgénérationnel, avec la sexualité en tant que procréation”.

Il n’y a pas chez Simone Veil de dureté, mais son Mars entre la XII et la I, indique à la fois qu’elle a subit la violence, et qu’elle est capable de se battre. La féminité exprimée par la conjonction Venus-Neptune, à l’ AS lui permet de ne pas se montrer agressive (et lui donne sa beauté et son charme).

Sur elle pèse la dynamique de trois carrés, Lune-carré Uranus-Jupiter, et Vénus carré Saturne. Avec Lune carré Uranus, elle incarna durant toute sa vie active le sentiment de liberté, le besoin d’indépendance, de se gérer que peut ressentir toute femme . Avec Vénus carré Saturne elle sait le prix de tous les bonheurs, de tous les partages, mais elle connait aussi le prix du manque.

En novembre 1974, ce fut cette personnalité que Giscard D’Estaing choisit comme ministre de la santé pour défendre une loi sur l’interruption de grossesse. Après ce dure combat qu’elle mena presque seule face à un parlement machiste, tout un chacun maintenant peut ergoter : Simone Veil savait que les femmes étaient capables de se prendre en mains et, que la tutelle de l’état et de la gente masculine devait cesser, de même que les souffrances endurées par les mères, après qu’on est vu des millions de vies d’enfants sacrifiés durant les guerres, mis au monde pour finir dans la souffrance des tueries .

Ce n’est pas que chaque vie humaine n’ait pas son prix, c’est que la vie de celle qui les porte en a également et que chaque enfant mérite d’avoir une belle vie, que se complaire dans l’hypocrisie bien pensante n’a pas de sens, car dans ce monde et, cela a toujours été le cas, d’un côté des enfants meurent dans des situations épouvantables, et de l’autre, on voudrait obliger des femmes à mettre au monde des enfants qu’elles ne veulent pas ou ne peuvent élever en les traitant comme des ventres à louer pour fournir des enfants à une terre qui ne peut souvent, plus les contenir.

Or Simone Veil aime les enfants, la famille. S’il y a un axe qui symbolise la famille, c’est bien celui du Cancer-Capricorne dans lequel, elle a les symboles du père et de la mère Lune et Soleil, s’il y a un signe qui aime les enfants, c’est bien le signe du Lion, signe de la vie, qui est son ascendant, s’il y a bien une femme douce et maternelle, c’est bien une femme qui a une Vénus en Vierge, en maison I, trigone à la Lune. 

Vénus en Vierge veut un foyer et des enfants, mais dans l’ordre. Pour oublier la souffrance, elle se marie en revenant des camps de la mort, mais tout en faisant  des études de droit, elle met des enfants au monde car son Saturne en maison IV et aidé de son Mars en Vierge sur l’ascendant viennent pour remettre un ordre plus juste , elle devient juriste.

Après guerre, les juges et les magistrats qui ont jurés devant Pétain sont toujours là, il faut faire bon poids pour équilibrer la balance, le terrain est toujours miné, il y a la droite pétainiste et les communistes : elle est gaulliste, elle va faire partie de ceux qui veulent reconstruire la France.”

Saturne en maison IV va ici l’aider, la Lune en Capricorne aussi en la rendant pugnace, et Mars en maison I conjointe Vénus fera cette personne fière, ardente, droite, courageuse et passionnée que j’ai admiré  lors des débats à l’Assemblée Nationale, en train de recevoir les coups et les menaces des machistes de l’époque : officiellement, les femmes  étaient  séparées en deux : d’un côté les admirables mères  et de l’autre les “salopes”.

Il faut avoir connu la France d’avant 1974, pour comprendre ce que c’était d’être une femme à cette époque : les dernières en Europe à avoir le droit de vote, il fallait avoir l’autorisation du chef de famille tout puissant (et dans beaucoup de familles, cela voulait dire quelque chose) pour avoir un compte en banque personnel.

C’était la menace de la guillotine, en cas d’avortement car la peine de mort existait encore (Marie-Louise Giraud, née Lempérière le , est une française guillotinée pour l’exemple le   à Paris  pour avoir pratiqué 27 avortements illégaux,  la seule « faiseuse d’anges » à être exécutée pour ce motif. Un homme fut également guillotiné la même année pour trois avortements).

Même avec les progrès de la médecine, les femmes ayant eu de nombreux enfants se voyaient refuser une ligature des trompes, ce qui est encore malheureusement le cas aujourd’hui sous couvert de précaution.

Durant les années soixante, celles qui pouvaient le faire,  en avait les moyens par les bons soins de médecins courageux. Les jeunes femmes aux abois partaient vers la Hollande ou l’Angleterre via des réseaux, ce qui n’était pas donné non plus.  En dernier recours, et pour la plupart, les mères de familles, ou les jeunes femmes, étaient obligées de recourir  à des avortements clandestins provoquant souvent des hémorragies excessives, des septicémies avec au bout leur décès (livre blanc de l’avortement publié dans les années soixante-dix)*.

Plus tard, bien plus tard, elle deviendra la présidente du parlement européen, forte de l’idée qu’il faut tout faire pour éviter une guerre entre la France et l’Allemagne, et qu’il faut réunir les pays européens dans cette alliance. En retournant aux commémorations, elle reviendra souvent sur son passé pour rappeler le danger du fascisme. Sa vision était une vision humaniste qui n’a rien à voir avec la dimension spéculative qu’à pris l’Europe. Bien avant, elle fut directrice des prisons de femmes, ce qui lui permit de faire revenir les femmes prisonnières en Algérie pour les protéger du viol.

*témoignage de Maguy Lebrun dans “Médecins du Ciel et Médecins de la terre ”  page 193  : certains médecins dans des cas de détresse faisaient des actes chirurgicaux gratuitement , tel cet exemple d’une femme qui allait mourir si elle avait une autre grossesse. ” Une jeune maman espagnole, après six naissances et plusieurs fausses couches,  devait se faire ligaturer les trompes, car, la dernière fois, elle avait failli mourir. Mais pas d’argent ni de possibilités dans son pays. Je l’ai fait venir chez moi et le docteur V l’a opérée gratuitement … Le docteur V me dit “elle a eu la vie sauve et je suis bien payé”.

http://www.lefigaro.fr/cinema/2017/06/30/03002-20170630ARTFIG00241-l-hommage-de-marceline-loridan-ivens-a-sa-soeur-simone-veil-rencontree-a-auschwitz.php

Print Friendly, PDF & Email

Écrit par 

6 commentaires sur “Simone Veil, nous ne t’oublierons pas !”

  1. Merci pour Elle ! en effet quel fabuleux destin, quelle Magnique Femme, quel splendide être HUMAIN !!
    Elle ira directement au Paradis sans passer par le purgatoire … si il y a un paradis …?

  2. Merci, une amie des femmes dans ce siécle de machos a disparu.
    Aux deux extrêmes, il y avait elle et soeur Emmanuelle : mes icônes, des femmes stimulantes…deux Lionnes…
    bisous

  3. bonjour Emma,
    peut-on lire sur votre blog plus d’infos sur ce saturne en 4 qui “vient mettre de l’ordre’ comme vous dites. Mettre de l’ordre dans quel domaine? La 4 est la famille, le foyer alors??? Merci Blandine

    1. Blandine, Saturne fut la dernière planète visible aussi lui a t on confié le rôle de juge, de pére sévére, et même pire on lui attribuait la mort, qui limite la vie, mais c’est aussi la solitude, la dureté, l’isolement, l’abandon, la souffrance, la lutte, l’austérité,mais aussi l’intégrité, l’hônneteté, l’exigeance,, planètes des origines -signe du cancer- et de la fin de la vie,bref, saturne a un rôle ingrat, mais il structure, il oblige à “comprendre”, il désillusionne, il réduit les rêves, il empêche, il brime. Alors en secteur des parents (pére ou mére selon les personnes parce qu’ actuellement les femmes vivant seules on ne peut vraiment définir les choses aussi carrément, l’axe 4/10 symbolisant la famille. pére et mére, donc en 4, il donne un pére sévére, froid, distant, dur, exigeant, ou une mére, car c’est celui qui dans le couple dicte la loi, en fait en apparence parce que l’un peut dire et l’autre se taire, et les apparences sont contre lui, mais si le pére est sévére et que la mère ne dit rien, c’est qu’elle est d’accord, sous des apparences de fragilité, car “qui ne dit mot consent” dit-on ! Seulement un s’y colle et l’autre a le beau rôle ! En fait saturne assume !
      j’ai mis des articles à ce sujet sur le blog voir maisons . parce que la question m’a beaucoup intéressée. Lire le livre de liz Greene “Saturne un vieux démon”.
      amicalement
      emma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *