Technique astro : un grand carré décroissant Chiron Saturne

Trois dates sont importantes  en ce qui concerne le carré décroissant de Saturne à Chiron le “soigneur blessé” (pour moi un mythe qui ressemble fort à l’histoire du “christ”, qui accepte de mourir pour sauver l’humanité).

Ces dates sont : le 28 décembre 2016, une fin d’année difficile, le 30 avril 2017, qui nous a amené bien des surprises, agréables ou pas, et le 2 novembre 2017, qui est devant nous.

Ces périodes de carrés exacts sont celles d’une énergie transformatrice. Comment cela peut-il se manifester ? C’est la fin des illusions et le moment de tester nos intentions, notre intégrité, de prendre conscience d’où nous venons, où devrions nous aller et, pourquoi !

Comme je l’ai déjà dit, la conjonction exacte s’est produite en 1966 quand Chiron était à 23° en Poissons avec Saturne.  Ces deux planètes, Saturne et Chiron, ont posé un défi à l’humanité en apportant le germe de changements extraordinaires. C’était le moment des grands mouvements de “libération” et de protestation contre l’ordre ancien de Saturne (révolution culturelle chinoise par exemple, protestations contre la guerre du Viet-Nam et Summer of love aux States, puis 1968). Ceci avait évidemment une répercussion dans notre vie privée.

Depuis, trois quarts de tours de zodiaque ont été faits.

Actuellement, Chiron est à 270° par rapport à sa situation en 1966, dans de l’inter-cycle Saturne-Chiron, qu’il ne faut pas confondre avec le cycle personnel d’environ 50 ans pour revenir à la même place  dans le thème natal, Saturne, lui, faisant on le sait plus de deux tours de zodiaque en 50 ans (premier tour 29 ans second tour 58 ans).

Bien que jusqu’ici on se soit passé de l’explication sur Chiron, il n’en demeure pas moins que Chiron est un défi karmique dans le thème, au même titre que les nœuds et la Lune noire, puisque c’est une planète qui se situe entre Saturne Chronos l’ancien et, Uranus, la connaissance du tout, et donc on la désigne comme celle qui fait passer un seuil.

Comme je l’ai déjà dit, un carré est un levier pour faire un pas supplémentaire afin d’ accomplir ce que veut notre âme, en agissant, non pas  sous l’effet de considérations religieuses ou morales, mais dans une optique de vie choisit avant notre naissance : “rapiécer” son âme, la polir.

Or que voyons-nous ?

Ce basculement du carré est teinté par le symbolisme des Poissons, et qu’est-ce que le symbolisme du signe des Poissons ? C’est par exemple, l’écologie, la sauvegarde de la planète, la fin de l’individualisme (là, cela ne se voit pas bien) mais internet est un outil de communication extraordinaire (cependant on communique plus avec des “étrangers” qu’avec sa propre famille mais justement cela nous éloigne des visions personnelles et nous permet de nous confronter aux idées des autres), c’est la libération de l’ego tyrannique et prétentieux (credo des psychiatres) par la méditation bouddhiste , c’est le lâcher prise par le yoga,  c’est une vision féminine et non féministe de la planète : sauver les femmes et les enfants, nourrir ceux qui ont faim (déjà Coluche !).

Il ne s’agit pas de la libido masculine qui se nourrit de meurtres, de bombes, de sélection raciale, de génocides, de revanche, de prédominance du nord sur le sud, de remords, de regrets, de comptes en banques, de fuite en avant où il faut acter par la manipulation (gauche, droite, droite, gauche, marchez au pas).

Si les Poissons se moquent de faire des procès, s’ils tendent l’autre joue en quelque sorte, c’est parce que “ça leur passe au dessus”, dit-on en langue vernaculaire, c’est parce qu’ils savent que la haine, la revanche nourrit la machine infernale du bien et du mal, celle qui nous broie au final sans distinctions.

Nous sommes nés à cette période, qui n’est pas la première dans l’histoire de l’humanité, pour injecter une conscience nouvelle dans ce monde stagnant, qui spirituellement n’était pas facile : cette année servira à séparer ceux qui sont simplement dans la velléité, de ceux qui sont capables d’agir pour aller vers ce but, l’année 2017 fut un test,  nous verrons ce qui se passera en 2018, lorsqu’ Uranus sera en Taureau, Saturne en Capricorne avec Pluton,  dans ces signes de Terre qui installent,  des signes qui sont en bons aspects entre eux et avec Chiron en Poissons.

En attendant, n’oublions pas que Saturne en Sagittaire est géré par Jupiter en Balance or, Jupiter rétrograde depuis  le 6 février 2017 à 23° de la Balance et jusqu’au 10 juin où il sera à 13°, puis il entrera en Scorpion le 11 octobre 2017.

Dès Janvier, 2018 il sera en opposition parfaite à Uranus en Bélier fin février 2018 à 22° et durant le mois de Mars.  N’oublions pas non plus, que le thème de la cinquième République Française  est teinté fortement Balance : la tension sera forte, des contrats risquent d’être rediscutés à tous les niveaux.

 

Partager avec:

Écrit par 

7 commentaires sur “Technique astro : un grand carré décroissant Chiron Saturne”

  1. Merci beaucoup Emma,
    j’apprécie bien votre vision du “travail’ que nous avons à faire et comment nous confronter à ce “mal” qui est en nous aussi. Sur d’autres sites, on me dit de prendre plutôt la lune noire vraie. Quand je lis la définition des deux, je trouve que les deux correspondent. Mais enfin….. tout me correspond quand je lis, alors!!!!!
    bon week end encore une fois, bonne Pentecôte Blandine

    1. Je pense que cette question mérite une réponse longue. En psychologie Jungienne on parle de l’ombre qui est une notion qui jette souvent sur l’individu un doute sur son intégrité, sa moralité, alors que l’ombre peut tout simplement être le fait d’être une personne qui est niée dans son individualité et qui est obligée de cacher ses intérêts parce que la société ne lui permet pas d’exister. Et on trouve ces sujets dans les planètes que j’ai cité plus haut. Christian Drouaillet dans une conférence, disait que la vraie bouge, du fait du mouvement de la terre : il faut savoir que la lune noire est un point mathématique qui symbolise le premier foyer dans une ellipse qui en comporte deux car en fait la lune noire est le second foyer d’une ellipse dont le premier est la terre. La moyenne est le fruit d’un calcul très compliquée qui tient compte de plusieurs paramètres. On peut prendre l’espace entre la vraie et la moyenne qui est donc l’espace lune noire, et surtout lorsqu’on a un point entre deux maisons et même deux signes. Il n’y a donc qu’une évolution d’un endroit à l’autre. Je fais passer un article sur le glissement d’un signe à l’autre.Christian drouaillet était l’éléve de A Ruperti qui a traduit et commenté la pensée de Dane Rudyar, j’ai donc eu de bons cours. L’astrologie humaniste est positive, elle n’est pas bloquée sur une notion comme un dogme méfiez vous des certitudes astrologiques, c’est votre ressenti qui compte .Amicalement
      Emma

      1. merci pour votre réponse Emma.
        Le problème du bien et du mal est tellement fondamental dans la construction du psychisme de la personne que je n’arrive à en venir à bout. Je pense à présent que le mal est une rencontre obligatoire pour un être humain sur terre. Pourquoi? et bien je ne sais pas mais en toute logique pour connaître le bien il faut aussi connaître le mal, n’est-ce pas? Et être libre c’est bien choisir n’Est-ce pas? Alors, tout semble réglé pour que l’humain soit amené à choisir entre le bien et le mal et donc aussi à choisir la liberté plutôt que……la soumission. Mais alors la soumission à quoi et à qui? Vous parlez de la société qui….. Mais qui régit la société? Qui est le maître de la société? Quelles sont les lois qui régissent la société et je ne parle pas des lois du sénat mais l’ensemble des lois qui dirigent la société des humains. La société étant alors l’ensemble des humains. Qui régit l’ensemble des humains? Qui édicte ses lois? Si l’on considère l’ensemble des humains comme une entité réelle qui se forge des formes de vie par elle même d’après des lois invisibles et sous jacentes, alors, tout cela est-il plutôt bon ou plutôt mauvais? Qui le sait? En fait je dirais personne, personne ne le sait. Quelque chose de fondamental nous échappe.
        Et nous sommes comme prisonniers de cet équilibre fragile qui nous permet de vivre. La vie se passe dans cette tension entre le début et la fin, la vie et la mort, le bien et le mal, le bonheur et le malheur et dans ces contradictions nous cherchons notre chemin avec finalement un seul objectif : vivre et sans savoir ce qu’est vraiment la vie!!!!!
        Qui dirige, qui commande? Est-ce que je dirige ma vie? Je n’en ai pas du tout l’impression. Je survis prise entre ces forces contradictoires qui se révèlent tout autant en moi qu’à l’extérieur de moi. tant que l’équilibre existe, tout continue, quand il y a déséquilibre, alors viennent les catastrophes. La sagesse est dans le juste milieu, comme un homme debout sur un char tenant les rennes de deux chevaux qui veulent aller dans des directions différentes. En fait pour tenir les rennes, il faut savoir que les chevaux n’ont pas les mêmes envies au même moment et que parfois ils vont dans des directions opposées. Tout en écrivant cela, je me dis que c’est une belle description d’un carré. et je me dis aussi que je m’égare un peu mais ça me fait plaisir de parler avec vous. Bon lundi de pentecôte. Blandine

        1. Pour parler d’harmonie et d’équilibre il n’y a que le désir d’une petite balance, vous devez avoir des planètes dans ce signe ? Pour ce qui est de mes certitudes, si je peux dire, je me suis pour le moment arrétée à la question du karma et de la réincarnation : la question du bien et du mal est typiquement judeo chrétienne et liée à toutes les cultures qui en font leur petit fond de commerce (vaudou, marabous, et même médiums) cette dualité c’est l’esprit occidentale qui la met en valeur. Il vaut mieux ne pas se penser dans un absolu soit blanc, soit noir, mais dans un infini qui nous répond dans sa grandeur matériel, un echo vibratoires du cosmos ni bon ni mauvais mais présent. La nature de l’homme est animale et l’animal se contente de se nourrir et pour cela il est prédateur, et bien l’homme aussi mais d’une manière plus raffiné parce qu’il est plus “intelligent”. partant de là on sait que l’homme est un loup pour l’homme, mais qu’il est domestiqué comme mon chien, et c’est là que vous dites qui fait les lois de mon chien, et bien c’est moi. ! et parfois on me dit : vaccinez votre chien pour tel ou telle raison, et bien si je suis libre je ne le fais pas parce que je sais que les labo se font du fric sur son dos, alors que moi passé un certain age on ne me revaccine pas. Restez au niveau basique pour comprendre le plus difficile, et vous verrez que c’est tout simple. On oublie trop que nous ne sommes que des animaux soi-disant évolués, prétentieux, vaniteux, superficiels, alors que tout est là dans la nature, qu’il faut préserver parce que c’est elle la vraie vérité de l’homme, la loi finale : on va mourir quand on aura plus la force, quand on n’aura plus de quoi se nourrir. Ce qui crée le déséquilibre en dehors des tempêtes de neige et des cyclones, ce sont ces gros prétentieux, ces hommes vaniteux tout est dans Montaigne, Pascale, Platon. L’humilité est une vertu du bouddhisme qui nous apprend à entrer en soi pour faire taire l’ego qui nous affole avec toutes ses questions sur notre petite puissance, pas l’humilité des religions judeo-chrétiennes qui nous culpabilisent en parlant de notre bien et de notre mal :
          Exemple des tendances sexuelles, qui a le droit de discuter de cela, pourtant les faits sont là, il y a une normalité de l’un et pas de l’ autre, qui dit ça ? vais-je dire qu’il y a le mal, mais non, c’est un être vivant, comme moi, pas pire ni meilleure, une étincelle de vie chez l’un ou l’autre, mon camarade. Mais on tue pour cela. Le karma ce sont les actions qu’on a fait dans une autre vie et qui nous obligent à renaitre pour vivre dans ce purgatoire qu’est la planète. Notre âme vient pour se polir et donc les personnes qui nous font du mal sont là pour cette raison, sinon nous serions ailleurs dans une autre dimension. Ces dimensions existent on a la physique quantique qui est là pour nous le confirmer, mais on ne veut pas diffuser cette idée au grand public qui a peur, qui veut ne croire que ce qu’il voit, comme si ce qu’il voit était la seule réalité. Mais c’est sa réalité, pour la mouche le monde a d’autres facettes parce qu’elle na pas les mêmes yeux, et elle se nourrit de cadavres d’animaux, elle a tort ou elle a raison ? c’est le bien ou c’est le mal ? non c’est la vie tout court.
          amicalement
          emma

  2. Chère Blandine, j’espère que l’expérience Poissons ne cessera pas parce que nous entrons dans le Verseau, qui est peut-être un amour plus méta que physique de la nature humaine, car on constate malheureusement que l’humain moyen descend plus qu’il ne monte ! la situation actuelle en témoigne, surtout au nom de la religion qui est quand même une façon d’accéder à la spiritualité quand on est éclairé dans sa démarche.. Je crois qu’on ne passe pas d’un signe à l’autre comme si on changeait de piéce, mais qu’on évolue d’un signe à l’autre (je vais mettre un article, sur le deuxiéme signe d’une maison),. Prenons le cas du bien et du mal et de son intégration en essayant de l’éclairer par l’astro : pour moi. Intègrer le mal signifie, savoir qu’il y a la bête en nous.; j’aime cette phrase de Pascale qui dit “qui veut faire l’ange fait la bête”. Ne jamais oublier que nous avons un corps qui a ses exigences, et que de la frustration nait la souffrance, la violence.. A partir de là, on cherche où se situe les causes de souffrance dans le théme, pas forcément physique mais qui agissent sur le physique, comme dit Salomon Sellam la jarre de l’inconscient se remplie de psy chocs, successifs, et puis un gros dernier choc vous met ko et c’est la maladie : le corps parle pour qu’on soit à l’écoute de sa souffrance qui n’est que de la souffrance, psychologique.Pour moi, on a plusieurs lieux privilégiés de souffrance : le lieu de la lune noire moyenne (celle que je prends), le lieu de saturne qui limite, le lieu de Chiron qui demande un sacrifice, l’axe des nœuds et les aspects aux nœuds, les planètes retro, les interceptions..Integrer c’est transformer, dépasser ,se servir de, pour en faire une force par le retournement !

  3. bonjour Emma,
    voilà qui répond en quelque sorte à ma question précédente et je vous en remercie. Ne pensez-vous pas que l’ ère des poissons nous a enseigné une vérité et que l’ère des verseaux nous pousse plus loin mais “avec” l’expérience poissons. Autrement dit il n’y a pas changement mais évolution et nous devons garder présent à l’esprit tout ce que l’ère poisson nous a appris. Je pense à votre phrase : “qu’ils savent que cela nourrit la machine infernale du bien et du mal, celle qui nous broie au final sans distinctions”. la question du bien et du mal est fondamentale pour nous comprendre nous mêmes et cela est fort difficile. J’ai lu récemment que nous devions intégrer le mal. Je me suis beaucoup questionnée sur cette phrase et je voudrais savoir ce que vous en pensez. Le mal est-l “en nous”? aussi tout comme le bien. Je ne sais pas si on sort de l’astrologie mais j’aimerai avoir votre opinion à la lumière de l’astro. Je suis moi même capricorne ascendant verseau et me sent concernée par tout ce qui se passe en ce moment, comme “en première ligne” et aussi par votre article : “pour injecter une conscience nouvelle dans ce monde stagnant, qui spirituellement n’était pas facile : cette année servira à séparer ceux qui sont simplement dans la velléité, de ceux qui sont capables d’agir pour aller vers ce but” Bon week end en tous cas à vous. Blandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.