Technique astro : Glissement d’une maison à l’autre

Une maison, c’est un secteur de vie que les astrologues ont défini des siècles auparavant qui dans la roue du karma de notre existence symbolise nos occupations et expériences humaines .

Dans le système Placidus, que nous utilisons, une maison comporte une trentaine de degrés répartis inégalement entre deux signes (excepté les maisons comportant un signe intercepté  qui ont trois signes voir quatre – voir blog).

Comme moi, vous vous êtes  demandé : ce second signe dans une maison, comment faut-il l’interpréter?

Ce à quoi, on vous répondait: «c’est le signe de la maison suivante». Et devant ces 25° ou plus, perdus dans une maison, vous restiez peut-être dubitatif !

Je vais adapter ces déclarations générales à la pratique quotidienne, en essayant de parler de l’importance du second signe dans une maison, d’après mes observations, en décortiquant la maison.

“Chaque entrée de maison constitue une porte de conscience pour cette maison. La qualité d’énergie que cette personne devrait consciemment utiliser dans ce champ d’expérience est indiquée par le signe qui se trouve sur l’entrée.” (Ruperti).

Il en ressort que là où il n’y a pas de porte (matérialisé par le trait), il n’y aurait pas de conscience de cette énergie, mais elle existe quand même !

Il arrive  fréquemment que le premier signe de la porte d’entrée, ou cuspide de la maison, ne comporte que quelques degrés, pourtant il lui donnerait  sa tonalité, comme s’il n’y avait que lui, la colorerait de son influence, de son mode d’action, de ses valeurs, et ensuite la planète maitresse gèrerait tous les évènements, les ressentis, lors des transits de planètes, selon la coloration du premier signe: impossible puisqu’elle avance et qu’elle passe dans le second signe !

Théoriquement, généralement le second signe est celui de la porte d’entrée de la maison suivante, mais quand on est dans la maison précédente, c’est curieux de ne pas en tenir compte : ci-dessous le thème du président Macron montre peu de degrés dans l’ascendant Capricorne, et sa maison I contient tout le signe du Verseau, ensuite il y a le signe des poissons qui est également sur la cuspide de la II. Ce n’est pas le cas classique mais on doit tenir compte des deux signes qui prennent tant de place.

Le cas de la maison I est particulier (cas du président Macron). En ce qui la concerne, on peut imaginer deux ascendants, dont l’un est conscient et le second progressivement “mis en conscience”. On retrouve souvent d’autres aspects qui appuient sur cette impression.

 Il faut envisager le second signe comme une zone de transition non brutale entre deux maisons. S’il y a des planètes (et même un choix à faire entre la Lune noire vraie et la moyenne) qui sont dans la zone de transition du second signe, elles auront chacune leur influence, selon le secteur de vie, soit avant, soit après, et entre les deux on pourra dire que c’est la zone d’influence de la planète.

Lorsque vous avez deux signes dans une maison, comme c’est généralement le cas, supposons que vous ayez acheté la maison voisine, vous perceriez la cloison entre les deux maisons pour agrandir, effectuant ainsi non pas une transition brutale entre deux domaines de votre vie, mais un glissement d’un secteur à l’autre, puisque ces maisons différentes sont à vous. Or toutes les maisons du zodiaque sont à vous, et symbolisent votre vie : on peut dire que les choses se suivent avec une certaine continuité.

La conséquence est que vous vous adaptez en profitant de l’expérience des deux signes de la maison précédente, avant d’aborder la suivante!

Donc, une action n’arrivera jamais par hasard dans une maison sans que des indications ou avertissements, ne vous aient été donnés dans la maison précédente, lors du passage d’un transit, car lorsqu’une planète passe, elle vous fera ressentir une énergie différente en passant d’un signe au suivant, et les conséquences pour vous seront différentes dans le prochain secteur (un signe d’eau donne des réactions émotives, les signes d’air sont plus souples, les signes de terre et de feu donnent une attitude plus active et tranchée).

Prenons l’exemple du secteur VII , celui des conjoints et associés, et le secteur VIII du fruit des associations: si vous ne comprenez pas le sens du premier et du second signe du secteur VII, et les leçons qui doivent y être apprises, comme ce second signe ouvre la porte du secteur VIII, vous prenez le risque d’avoir peu de gains en cas de problémes dans la maison des associations. A partir de la VII, l’écueil étant de penser que c’est toujours de la faute de l’autre, ici nous sommes dans le grand travail de la vie qui est d’apprendre la relation à l’autre;

Chaque signe apporte son style, différent du précédent, il faut donc s’y adapter consciemment.

Second exemple: on ne passe pas facilement d’une maison IV en Capricorne (sérieux, limite, structure) à une maison V en Verseau (liberté, ouverture, décontraction), et en secteur VI, cela peut facilement mener à la dépression, à cause de l’inadaptation au concret du signe fragile des Poissons.

Si une planète se trouve dans le second signe, elle peut dominer (et on constate souvent qu’elle le fait). Cette planète est nommée “significatrice” par la tradition. Là, le second signe prend toute son importance; cette planète est active au niveau des contacts et aspects avec d’autres planètes. Au niveau psychologique, vous pourrez juger vous-même lorsque vous observez comment vous réagissez au quotidien, car elle est une dominante de caractère (cela rejoint ce que j’ai mis plus haut).

Voici une illustration avec le thème de Gandhi, dans lequel on voit Mars en Scorpion dans le second signe, opposé à Pluton en maison VII, maitres tous deux du second signe. Ici, il est intéressant de voir que Vénus, le maitre du premier signe de l’ascendant  Balance, est conjoint à Mars, maitre du second signe Scorpion. Ce fut sa ligne de conduite; agir dans la non violence (Balance), mais jusqu’à sa mort (Scorpion) et vaincre.

Il arrive donc que la planète dans le second signe soit le maitre de l’ascendant officiel, c’est donc un challenge de vivre le signe ascendant, en le mettant à l’heure du second si différent.

Si cette planète est le régent du nœud sud, on voit que c’est en rapport avec la vie passée, ou le début de cette vie, et/ou en rapport avec un de vos parents (équivalences planètes/personnes). Cela montre bien que l’affaire est importante pour vous. C’est peut être aussi, la planète maitresse de votre secteur VII et cela concerne les affaires avec les autres, cela peut être la planète du milieu du ciel et c’est votre position sociale, etc…

Il est intéressant de regarder si la planète gérante du premier signe et celle du second signe sont en aspect dans le thème, sinon, il pourrait y avoir des tiraillements au moment de gérer vos affaires intimes, entre vous et vous, de même que cela vous donne deux centres d’intérêts différents qu’il faudra arriver à satisfaire. Et ceci est augmenté lorsqu’il y a un signe intercepté en maison I qui devient un véritable deuxième ascendant, avec un autre maitre, et on repart dans le rapport entre trois planètes maitresses du secteur I.

Chez Gandhi, les planètes Vénus et Mars sont en conjonction, et opposées à Pluton, donc en lien permanent. De plus, Vénus, maitresse de l’ascendant est aussi  maitresse de la maison VII par analogie, ce qui montre encore que sa vie fut en complète interaction avec la vie des autres.

Optez pour cette vision, en travaillant dans la nuance, et vous verrez que vous trouverez dans le reste du thème des accentuations, sur le second signe de  maison I. Dans notre vie nous savons bien que la manière dont nous avons vécu notre secteur IV secteur du foyer, d’autres disent de la puissance familiale (mais de la puissance qui en a, excepté les enfants des familles privilégiées? que dire des enfants abandonnés actuellement sur les routes, pour tous on peut dire que ce sont les racines), et ce potentiel  -pot en ciel- nous sert de colonne vertébrale pour aller en secteur X, dans la société pour devenir un être individué.

Mais de ce secteur va dépendre la maison V qui suit : qui et comment pourrais-je aimer ?

Le signe à cheval entre les deux maisons dit la même chose, il a vécu en secteur IV des histoires gaies ou tristes, la solitude ou le trop d’attention, et il en fera quelque chose de personnel en secteur V. Il en prendra ce qu’il a envie d’en prendre, quelque chose aura eu un écho en lui positif ou négatif, et cela quel que soient les circonstances, bonnes ou mauvaises. Si elles ont été bonnes, il se peut qu’il devienne quelqu’un de responsable, mais ce n’est pas sur, au contraire, il peut être un paresseux médiocre, et au contraire celui qui a souffert les pires tourments peut devenir un joyau pour la société. Tout ça on le sait, d’où le fait qu’aucun programme d’éducation n’a jamais donné la solution.

On doit aborder ici la question du karma (action) : au niveau du second signe on parle de saut de planète d’une maison à la maison suivante. Voici un avis : comme les dix derniers degrés sont karmiques, on ne doit pas le faire car on n’évitera pas cette étape décisive, ce karma  qui se trouve dans le signe par le jeu de la planète est mis en œuvre d’une manière ou d’une autre, c’est la raison pour laquelle, nous venons  travailler les quelques 5 derniers degrés avec cette planète.Et cela est souvent la cause de ce qui se passera dans la maison suivante.

La planète agira alors sur la maison suivante dans le signe partagé, mais nous pourrons être éclairé grâce aux lumières karmiques acquises précédemment : les problèmes sont liés et on ne quitte pas ses problémes en sautant d’une maison à l’autre, comme si on changeait en déménageant.

Regardez la planète Uranus chez Gandhi,  sur les derniers degrés de la maison IX, de secteur de l’étranger, des études : il a d’abord fait ses études en Angleterre, puis est allé en Afrique travailler pour un cabinet d’avocats où il a défendu les déshérités, il a compris qu’il devait revenir aux Indes, parce qu’avec ses expériences il pouvait faire quelque chose pour son pays d’origine. Son expérience novatrice dans les pays étrangers, lui a permis de devenir un chef charismatique en maison X, dans son pays.

 

 

Partager avec:

Écrit par 

2 commentaires sur “Technique astro : Glissement d’une maison à l’autre”

  1. Blandine, on dira qu’ils sont adolescents, qu’ils manquent de maturité, donc qu’ils sont irresponsables en tout cas sur les affaires de la vie qui sont primordiales, ce qui est une petite tendance normale du signe des gémeaux qui fait partie des signes de début du zodiaque !
    Je prends toujours Hallyday comme exemple de gémeaux et c’est une lectrice qui m’a fait remarquer Trump que j’avais traité et là je suis tombé sur le fait qu’ils étaient très proches…alors qu’ils ne sont pas de la même année, ni du même pays.
    ils ont réussi pareillement dans le showbiz qui est le jeu.ça en dit long quand même.sur la légéreté.
    amicalement
    emma

  2. bonjour Emma
    sans vouloir entrer dans le fond de la discussion, ils ont quand même un point commun ces deux hommes là. Ils sont un peu bébête non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.