Technique astro : essai de classification des Planètes

Selon le Grec Ptolémée, la référence historique qui publia le premier vraie recueil d’astrologie,  une bénéfique est une planète dont l’influence naturelle conduit à la modération et à l’équilibre. Une maléfique est une planète dont l’influence naturelle conduit aux extrêmes et au déséquilibre. Ces conceptions ont évoluées.

Les “bénéfiques naturelles” sont Vénus, Jupiter, le Soleil par aspects de trigone ou de sextil, et toute planète bien aspectée et en dignité.

Les  “maléfiques naturelles” sont Mars, Saturne. Elles exigent plus de réflexion, plus de conscience et, plus d’adresse pour diriger l’existence que ne l’exigent les bénéfiques dans la plupart des cas. En fait Mars et Saturne s’avèrent nEssai de classification des Planètes écessaires pour développer force et caractère. Mais chacune d’elle, gérée sans conscience, mène à des résultats facheux, on a la violence et la froideur représentée par ces planètes.

Les planètes situées après Saturne, Uranus, Neptune et Pluton ont été négligées par les astrologues parce qu’elles ont été moins travaillées du fait de leurs découvertes relativement récentes (1782, 1848,1926) et qu’elles ont été classées en “générationnelles” parce que très lentes (elles ne font pas le tour du zodiaque durant une vie humaine excepté Uranus, si l’on vit suffisamment (84 ans).

Cependant, depuis nous avons suffisamment de recul pour nous apercevoir qu’elles influent sur le caractère, la psychologie, la vie des porteurs, chez qui elles sont en position forte. Je me réfère à tous les thèmes que je fais qui montrent qu’il faut sortir de l’astrologie trop traditionnelle de Ptolémée un peu obsolète … mais c’est bien normal.

Uranus, chez les tibétains est assimilé dans un premier temps à Mars (voir La 

Classification des Planètes en bénéfiques et maléfiquesroue de la vie d’ Irène Andrieu), si elle n’est pas prise  dans le sens de l’éveil et de l’ouverture, elle est comme la foudre lorsqu’elle s’abat sur un point de votre thème, provoquant de grandes transformations qui ont leurs sources dans notre confusion avant son arrivée !

Neptune est semeuse de trouble en projetant un rideau de fumée tel l’opium, si elle n’éveille pas à plus de spiritualité ou n’ouvre pas à l’inspiration artistique : quelquefois elle fait le second mais porte à prendre des substances dangereuses qui activent l’inspiration en détruisant le bénéfice ! 

Pluton pose la question de la transformation, en remettant souvent notre vie en question, elle nous incite ensuite à remonter, tel un bouchon du fonds de la vague au creux de laquelle elle nous a poussé, lorsqu’elle passe sur un point de notre thème, ce n’est plus le moment de faire n’importe quoi !

Et finalement, Mercure est une planète dite neutre, est la planète tour de contrôle de notre panels, mais ici il y a encore à dire. Elle est dite très bien en Gémeaux, où elle donne, le curieux de tout, mais superficiellement,  tandis qu’elle est très bien en Vierge où elle analyse et fait la synthèse. Là où cela commence à être étonnant, c’est lorsqu’on parle de son exil en Poissons sans doute parce que les Poissons sont de doux rêveurs, mais souvent des musiciens et des créateurs artistiques, ce qui nécessite un bon Mercure et on peut être très étonné par l’exil de Mercure en Sagittaire, le signe des études supérieures et philosophiques. 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.