Marine, une nouvelle dame de fer ?

A “Britain first” fait écho la “Choisir la France”.

A l’heure où, le centre et la gauche socialiste sont à droite, l’extrême-droite est-elle passée à gauche, alors que la droite ne sait plus qui elle est ?

Ces catégories ont-elles encore un sens, sommes nous dans la situation du “sauve-qui peut” ?

Faut-il voir en Marine une forte personnalité comme Margaret Thatcher, capable de redresser le pays France, mais de façon opposée?

En effet, cette comparaison est faisable, car elles se ressemblent fortement, même si Marine propose une politique totalement différente à priori. Marine a quitté le bateau familial pour suivre sa voie personnelle, semble-t-il, il faut peut-être lui prêter attention, car un danger plus grand nous menace, le libéralisme et la mondialisation.

On a étudié Margaret Thatcher et sa stratégie dans les universités, parce qu’elle a remis la Grande-Bretagne sur pieds après l’avoir sortie de son marasme, mais sa politique fut libérale (voir article sur le libéralisme) , ce qui n’est pas le cas de celle que prône Marine. En fait, c’est l’anti-Thatcher, mais avec le même type de caractère du point de vue de l’astrologie humaniste, ce sont des femmes de caractère. 

Je me suis plu à comparer les thèmes de ces deux femmes qui auraient pu converser entre elles tant leurs caractères (et certains aspects de leur vie se rejoignent bien que l’ascension de Margaret fut assez fulgurante, tandis que Marine traine les erreurs idéologiques d’un parti extrémiste.

Astrologiquement parlant, (th à gauche) ce sont deux locomotives en terme de dessin planétaire, (on peut discuter le fait que Marine est plus concentrée ce qui en fait peut-être un dessin en Seau avec Saturne en anse) mais en tout cas, ce qui veut bien dire qu’elles ont bien toutes deux des capacités entrainantes actives, fortes. Le fait que les planètes soient à l’Est montre qu’elles ne sont pas influençables.

Du coup, le trigone qui ferme la locomotive est du côté Ouest montrant le travail à faire de ce côté-ci du thème donc dans ces domaines de vie, le challenge étant d’agir pour les autres, de vivre pour les autres, mais avec sa vision personnel. Si Marine est plus  type seau avec les grands trigones entre Saturne et la Lune et Saturne et mars, on voit qu’elle a du mal à contacter son public car tout le côté Ouest est seulement rempli par Saturne. C’est d’ailleurs là que se situe le nœud nord !

Il y a le signe de la Balance accentué pour les deux avec Soleil, Mercure, Mars en Balance pour Margaret, et pour Marine son ascendant, un signe qui est un atout dans le relationnel puisque la Balance est bien représentée parmi toutes les personnalités politiques de premier plan, la Balance étant le signe du secteur VII les autres.

Elles n’ont pas de planètes rétrogrades, ce qui en fait des personnalités qui agissent en avançant sans ressasser, ni tergiverser.

Au niveau du ressenti du public, la Lune de Marine est en secteur III, elle est très concernées par l’environnement proche (ne l’avons nous pas assez entendu), tandis que la Lune de Margaret était au MC, ce qui amena l’adhésion d’un public et, lui donnait un ressenti tourné vers le public. La Lune en Capricorne de Marine est carrée à son Uranus et son Pluton en Vierge (place des planètes lentes des années soixante), ce qui fait qu’elle a un manque affectif, une attitude possessive et entière due à cette frustration (divorce très dur des parents, d’où un lien fort avec sa soeur, divorce personnel avec trois enfants).

Par contre, l’antipathie, le rejet qui fut souvent le lot des deux viennent des Saturnes angulaires, qui les rendent souvent froides, distantes : à l’AS pour Margaret et en secteur VII pour Marine, mais pourtant ce sont ces Saturnes qui assoient leur autorité, font leur sévérité, leur obstination, le gout d’une structuration et leur courage face aux critiques.

Mais au niveau transgénéalogique, Saturne, sur l’axe de l’identification I/VII, c’est leur pére-loi qui a été introjecté : Margaret Thatcher avait aussi été le rejeton de son père qui du commerce de détail était passé à homme politique au niveau de la vie locale. Le plus gros travail de ces femmes est de comprendre qu’elles n’ont plus à dépendre de l’opinion de leur père, ce que peut-être Marine a compris, semble-t-il. La vraie question est : dans quelle mesure, dépend-t-elle encore de lui ? car c’est lui, son principal obstacle, il le prouve encore…

Margaret, elle, l’avait largement dépassé.

Nous allons voir le tableau de comparaison des deux thèmes, avec en colonne verticale, les planètes de Marine sont en vertical, les planètes de Margaret en horizontal.

Mars et Jupiter ne forment que des trigones entre elles : action, protection sont vus de manière identiques. Leurs Jupiter sont en trigone dans les signes de terre (Vierge et Capricorne) montrant un désir d’action protectrice concrète.

Marine a un carré de Mercure à Saturne, et son Saturne est opposé au Soleil et au Mercure de Margaret :  leur vision de pratiquer la loi est opposée. Il est vrai qu’actuellement, pour être d’actualité,  il faudrait aussi comparer Marine à Merkel, mais il ne s’agit pas non plus du même genre de thèmes, le théme de A. Merkel comportant un Jupiter est en pole position en VII avec le Soleil, et Neptune au MC, sextil à Vénus (voir thème ci-dessous).

Le Saturne de Marine en feu trigone à la Lune de Margaret, ainsi qu’à son Neptune, font que la passion les anime de la même manière dans une vision de leur action pour un pays. Mercure et Saturne montrerait une différence dans la communication : étonnement Margaret savait y faire avec son Saturne en Scorpion plus “malin” qu’un Saturne en Bélier trop frontal mais tout deux martiens (Margaret était très amie avec Mitterrand qui était Scorpion), une opposition de Saturne en Bélier aux planètes de Margaret en Balance et à son ascendant Balance. 

Leur besoins sont les mêmes exprimés par des Lunes en trigone, donc dans la même vibration de terre Vierge et Capricorne (les bons comptes font les bons amis).

Neptune en trigone avec la Lune montre la même idéalisation, Mars de Margaret en sextil au Mercure de Marine, montre que celle-ci a compris son type d’action pour le pays, la Vénus de Marine en terre est dans la même vibration que la Lune en Vierge de Margaret et son Neptune (conjointes) les poussant à avoir des désirs identiques, les besoins de Marine rejoignant les désirs de Margaret. Avec Vénus en sextile à Mercure, cela montre qu’elles ont les mêmes ressenties au niveau des actes, et la conjonction à Neptune de Margaret montre la même idéologie. Le Neptune de Marine est  trigone à Uranus de Margaret qui l’inspire au niveau de sa manière d’agir qui renverse l’ordre précédent. 

En fait, il n’y a que trois carrés entre les deux thèmes de Marine et Margaret dont deux avec des planètes personnelles. 

On trouve des aspects moins bons et il sont avec Neptune : un carré Lune-Neptune et un carré de Neptune à Neptune du à la progression de la planète lente durant les dernières décennies, ce qui montre une évolution dans le temps,

le Neptune de Marine étant dans le signe du Scorpion, bien en signe d’eau, plus souterrain, tandis que celui de Margaret était dans le signe du Lion beaucoup plus lumineux, plus idéaliste (mais elle se rattrapait avec un ascendant Scorpion).

L’évolution de Neptune en carré décroissant, durant ses dizaines d’années, signale la prise en compte des actions qui ont été menée durant la période historique précédente, au cours de laquelle “tout a été essayé”, avec les résultats plus ou moins bons que nous savons dans la génération de Marine.

Leurs Lunes noires sont en secteurs IX, ce qui montre bien une dualité au niveau de tout ce qui est étranger du point de vue idéologique, une difficulté à surmonter.

Marine n’a pas de signes interceptés*.

Margaret avait l’axe des signes Lion-Verseau, ce qui montre que Margaret avait un manque au niveau de l’axe de la créativité, des enfants et, de la maternité, du ressenti affectif car sa Lune était interceptée conjointe à Neptune, dont on peut déduire, en partie son manque d’affect et, plus tard sa maladie d’Alzeimer (voir Andrieu). Ces deux signes sont les signes de la fraternité et de la générosité, ce qui ne fut pas vraiment “her cup of tea”.

La féminité n’est pas un avantage car dans ce pays les femmes sont en lutte entre elles et, avec les hommes (on l’a vu avec Ségolène Royal, et pourtant on a eu Hollande). Chaque fois que l’occasion se présente de voir si une femme gouvernerait différemment, elle ne passe pas. Pourtant de tout temps, ce sont les mères, qui en désespoir de cause, ont saisi le pouvoir pour nourrir leurs enfants…

On peut refuser de “choisir” en s’abstenant, mais en ce cas les autres choisissent pour nous.


*Voici le principe de l’interception : une maison est sollicitée et vibre  par le passage d’une planète, par l’entrée de sa porte (cuspide) dans le signe d’entrée, comme il n’y a pas de porte dans le signe suivant, la planète n’interagit pas avec le second signe, c’est donc un signe négligé, les valeurs de ce signe ne seront pas sollicitées par le porteur, qui les aura mis de côté.

Il peut cependant y avoir dedans, des planètes qui font des aspects avec d’autres secteurs et qui permettent une utilisation entre les deux secteurs des dites planètes, mais cette utilisation reste limitée au domaine des planètes puisque c’est le signe qui a la porte qui reçoit le crédit de l’action des deux planètes connectées ; bien sur, ces valeurs existent au niveau inconscient, mais elles ne seront pas aussi présentes dans le vécu et le caractère. Il s’en suit, qu’il y a des planètes qui sont sous-investies par le porteur. Mais toute planète interceptée n’a pas une action libre, fluide, on peut considérer qu’elle ressemble à une planète rétrograde, il faut la travailler, l’approcher et s’en emparer.

Le porteur surcompense  dans les autres secteurs liés par une seule planète (là où un signe comporte deux portes d’entrée dans le même signe), dont l’utilisation sera plus intense,  puisque tout signe intercepté produit un signe lié par le même maitre, ou gérant

Au bout d’un long moment par progression, ces maisons changent, mais comme ce sont les influences natales, les tendances latentes qui sont les plus fortes, il arrive que la personne subisse un tort sous forme de maladie, lié à cette interception de signe dont l’utilisation est tronquée, chaque signe étant une symbolique vivante au cœur de la personnalité (voir le livre d’Irène Andrieu : Psychologie des interceptions).

voir le thème de Margaret Thatcher, d’Angela Merkel dans le blog

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.