Technique astro : conjonction entre Soleil-Mars

Mars a un cycle d’environ vingt-quatre-mois par rapport au Soleil. Tout cycle se lit, est analysé, comme celui du cycle de la Lune par rapport au Soleil :Conjonction, carré, opposition, carré, retour à la conjonction. Il y a une différence fondamentale entre un cycle Soleil-Mars et un cycle Soleil-Mercure. (Voir blog pour le cycle Soleil-Mercure)

Mars, Planète extérieure, après la terre dans la disposition héliocentrique, est rétrograde lorsqu’elle est en opposition avec le Soleil, tandis que dans le cycle Soleil-Mercure, Mercure est en conjonction avec le Soleil quand elle est rétrograde.

Dans un théme natal, la liaison entre le Soleil et Mars  donne de l’activité, de l’agressivité, c’est une position forte. Associée au Soleil, elle donne de la force, de la témérité, du courage, la volonté d’agir.On étudie la phase croissante et décroissante, comme dans toute analyse d’un cycle : le signe donne la coloration, le secteur du thème montre plus particulièrement où cela va s’exercer, mais c’est une attitude déterminante qui porte tout l’individu dans tout le thème.

Lorsqu’une planète va d’un signe à un autre signe, contacte une planète puis une autre, elle emporte avec elle une partie de son énergie, elle est colorée par le signe, par ce biais elle agit sur la psychologie d’un individu.

Dans le thème natal, une conjonction initiale Soleil -Mars  avant naissance en signe colore la suite. On passe du signe où se produit la conjonction avec un sens qui  est porteur de quelque chose qui a transformé la planète, et le propage dans le zodiaque, jusqu’à la prochaine conjonction.  Si la conjonction a eu lieu en Gémeaux, il y aura l’impulsion Gémeaux durant la phase croissante on aura eu envie de faire d’ apprendre des choses, découvrir des horizons pas trop lointains, rencontrer du monde, parler, bouger, vivre dans la gaieté et la discussion. Dans la phase décroissante on sera dans la conscientisation de ce que l’on a fait ou pas, dans la phase croissante : on s’apercevra qu’on a fait des erreurs, qu’on a été trop vite, qu’il faut réfléchir avant de parler.

Pour étudier la question technique, nous allons prendre l’exemple d’un cycle complet de Mars entre 2015/2016/2017.

Mars était en conjonction avec le Soleil entre le 11 et 12 juin 2015 autour de 20° en Gémeaux, ce qui est l’impulsion dans un signe jeune, qui se manifeste beaucoup par les débats d’idées, les options variées, jamais suivies jusqu’au bout, l’ingénuité, un certain désordre, l’envie de jouer, la légèreté (en France il y a eu 3300 décès suite à la canicule , y-at-il ou pas un rapport ?)

Le 7 mars 2016, la planète entre à 0°20 en Sagittaire, puis devient rétrograde le 18 avril à 9° en Sagittaire, puis directe le 30 juin à 23° en Scorpion. Au total on a eu une rétrogradation de 14° (23 moins 9), donc durant deux mois et demi, une période surement délicate pour les Scorpions. Elle revient le 23 août 2016 à 9° en Sagittaire, un retour quatre mois après au degré du début de la rétrogradation. Ensuite, Mars a poursuivi sa route.

Plus il s’agit d’une planète lente, plus cette période de rétrogradation, qu’on qualifie de boucle, est longue et toujours lors de l’opposition au Soleil. C’est une période d’inaction où le mental peut se sentir dominer en Scorpion, par l’angoisse , le remord, le regret, le doute, dans un autre signe les caractéristiques peuvent être différente, il s’agit toujours de violence quand il s’agit de Mars, on peut de faire du mal ou subir de la violence de la part des autres.

Durant quelques jours, autour du 22 mai 2016,  la planète Mars à 2° en Sagittaire est en opposition au Soleil à 2° en Gémeaux (voir thème). Ici, il s’agit de la pleine lune du cycle, et nous avons à comprendre quelque chose au sujet de notre action durant la première phase du cycle, l’énergie va diminuer, on fait le bilan. Souvent celui qui a cela dans le thème natal hésitera à agir, c’est la volonté opposée à l’action. A cette période Vénus à 26° était  également encore conjointe au Soleil, donc opposée à Mars (signes dissociés), mais ce n’est pas le cas général, l’opposition Vénus-Mars a donné une seconde coloration, les désirs de Vénus étant plus fort encore, la paresse, la torpeur, la sensualité, est allée à contre courant de l’action, tandis que Mars rétrograde se manifestait par la contestation : on doit se rappeler les émeutes de la jeunesse en mai 2016 contre la loi travail. A ce moment, il y avait également une pleine Lune, et la conjonction avec Saturne, ce qui fait que nous avions une opposition Soleil-Saturne, indicatrice d’une volonté autoritaire (passation du 49.3).

Ce sont des périodes importantes parce qu’elles ne sont pas très courantes. La prochaine conjonction Soleil-Mars se produira le 16 avril 2017 en Bélier à 26°,  après celle de juin 2016.

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.