La semaine qui vient, la nouvelle année 2017

Bonne année

Happy New Year

Glückliches Neues Jahr

Feliz Ano Nuevo​​​​​​​

Nuovo anno Felice

A-t-on vraiment intérêt à faire ces prévisions à long terme, dont tout le monde est avide, au moment de la nouvelle année ?
Comme lorsqu’on voit la lumière au bout d’un tunnel,  comme lorsqu’on envoie des vaisseaux dans l’espace pour savoir s’il fait meilleur ailleurs, on est enclin à vouloir savoir si ça ira mieux demain, alors que c’est nous qui polluons notre vie : on ne sait pas se contenter du moment présent, de l’endroit présent, alors que c’est juste cela qu’il faut faire puisque c’est la seule chose que nous avons.

Aussi de mon point de vue, considérer le cycle des planètes les plus lentes est capital. Elles constituent le fond sur lequel nous évoluons, actuellement certaines vont plus vite que du temps de nos grands-parents et parents, qui ont vécu la position de Pluton en Cancer, puis en Lion avec amas dans ce secteur du zodiaque (ceci du fait de leur position par rapport à la terre). Notre durée de vie est longue pour certains – la doyenne de l’humanité à 114 ans (avec Pluton en Gémeaux !) – mais Georges Michael est mort à 53 ans avec Pluton en Vierge (il y a eu tant de décès) tandis qu’on a vu l’arrivée de Thomas Coville, recordman du tour du monde en solitaire à la voile, en 48 jours à 48 ans (Pluton en Vierge), ce même 25 décembre.

Je sais que tout ceci est une réflexion banale : chacun sa vie… mais nous sommes sur la même planète. Cela doit nous faire comprendre que l’inter-action entre nous et le monde ne peut se mesurer à court terme. C’est en pensant nos actions au long terme et en changeant intérieurement qu’on s’oriente différemment, et qu’on devient plus acteur de notre vie, ce n’est pas l’opportunisme des transits rapides qui doit nous guider, même si ça nous donne un petit coup de pouce.

L’univers qui nous contient, et qui est contenu en nous a une organisation qui lui est propre même s’il nous parait aveugle et sourd, nous devons nous rendre compte que nous  faisons parti de cet ordre, comme une fourmi dans sa fourmilière, n’en déplaise à ceux qui croient en leur tout puissant libre arbitre, il ne s’agit pas de se soumettre, mais de ne pas faire cavalier seul. Si dix personnes sont sauvées lors d’une catastrophe, tandis que les autres disparaissent c’est que ces dix personnes ont un rôle à jouer : ce n’est pas ni la chance, ni le hasard. Cela n’est pas la démonstration que nous sommes déterminés mais que certains d’entre nous ont plus d’obligations que les autres par rapport à l’univers et devront honorer une dette vis à vis de lui. Mais ce n’est pas toujours ce que nous observons, souvent l’égoïsme reprend le dessus, mais pas toujours, on rencontre de belles personnes.

Dans ces moments difficiles, on peut se demander :” qu’est ce que cet univers froid, veut de moi ? “

Les aspects rapides sont donc d’une importance relative, même pour notre quotidien, ils sont des instants T dont la Lune est le gong, bons pour certains, durs pour les autres. ainsi paradoxalement, ce sont les cycles longs qui nous “enseignent” notre destinée : retour de Saturne à la même place, ou retour sur l’ascendant, Uranus qui change de signe tous les sept ans, les carrés des très lentes Neptune, Pluton, et même Chiron dont le cycle excentré, croise très peu les autres planètes en revenant à sa place natale tous les 50 ans. Entre temps, nous changeons et le monde aussi !

Voici ce que nous avons et aurons en 2017 :

Pluton  rétrogradera à 19° en Capricorne, le 21 avril, où il redeviendra direct le 13 septembre à 17°. Le carré avec Uranus s’effiloche, bien que encore présent : de mon point de vue, c’est encore l’aspect à surveiller, certains aspects font tellement de mal que c’est difficile de dire que leur action cesse lorsque l’orbe augmente (Liz Greene)

Pluton en Capricorne depuis 2008 et jusqu’en 2024 inclut la volonté de transcender les limites en détruisant des schémas rigides et sclérosés qui perdurent, faute d’arriver à une évolution. Ceci doit aussi se faire en nous, si nous pouvons le comprendre.  On a vu les systèmes politiques exploser les uns après les autres, monopolisant des forces de plus en plus violentes, cette année le défi c’est encore le carré entre Uranus en Bélier et Pluton en Capricorne, Uranus la meneuse d’un troupeau de moutons (se rappeler que le bélier est le mari de mesdames mouton, ce qui contraint un peu son horizon), tandis que Pluton, bien plus subversive dans cet affrontement , dans le signe indépendant et solitaire du Capricorne essaie de faire comprendre qu’il est temps de donner des coups de cornes à ceux qui se trouvent au sommet, le Capricorne étant un moteur de responsabilités, d’engagements, de justice et d’intégrité va nous y contraindre. Or, changer les choses à l’extérieur sans rien changer en nous, ce n’est pas possible.

De son côté, Neptune en Poissons jusqu’en 2025 insufflera sa dominante spirituelle, son compagnonnage avec Chiron créant un challenge puisque Chiron demande des efforts à la façon des Poissons : moins de possessivité, moins d’agressivité, de la tolérance, de la responsabilité.

Pour satisfaire notre curiosité, nous allons regarder les mouvements des planètes un peu plus rapides durant 2017, mais vous allez voir que leurs rétrogradations ne fera que conduire à plus de questionnements, de retour en arrière, d’hésitations. Cela ne vous étonnera pas, c’est bien l’ambiance du moment. On notera que les mouvements de rétrogradations en Avril vont déstabiliser dans les élections (voir thème du 7 mai 2017), mais on voit ensuite dès l’été, que le déplacement direct de plusieurs des planètes pourrait signifier une attitude bien plus constructive.

Heureusement, Mars aujourd’hui en Poissons (qui a fait sa rétrogradation en 2016, durant plusieurs mois, dans les signes du Sagittaire et du Scorpion)  aura enfin une route directe durant 2017, à raison d’un peu plus d’un signe par mois,  terminant en fin d’année 2017 en Scorpion à 13°. Mars allant de l’avant, nous aidera à y aller aussi, avec toutes les nuances des signes.

Jupiter rétrogradera le 6 février à 23° de la Balance et jusqu’au 10 juin à 13°, et entrera en Scorpion le 11 octobre 2017.Dès Janvier il est en opposition à Uranus en Bélier, en opposition parfaite fin février à 22° et durant le mois de Mars. Il risque d ‘y avoir dès la prise en charge de la présidence des Etats-Unis des mésententes importantes dues à des changements qui seront déstabilisants. Le théme de Donald Trump (th. ci-contre) est très marqué par Uranus avec un trigone Uranus-Jupiter rétrograde et un carré d’Uranus à son ascendant Vierge. Le noeud nord arrive sur son Mars maison XII en Lion trigone à sa lune en maison IV, maison XII , sextile Uranus Gémeaux MC et conjoint noeud nord (isolement, isolationisme mais aussi problémes cardiaques, mais aussi réussite personnelle : un thème surprenant).

N’oublions pas non plus,  que le thème de la cinquième république Française (th. ci-dessous) est très marqué par la Balance : la tension pour le pouvoir sera forte, des contrats risquent d’être rediscutés à tous les niveaux. On passera d’une demande d’harmonisation, d’alliances éventuelles en Balance (CETA, TAFTA, COP21), à une réaction qui pourra entrainer des excès (en France, la nouvelle loi sur le divorce facilité qui vient de passer peut avoir avec Jupiter un effet inflationniste, par exemple) et, Jupiter en signe fixe, sera en tendance* de carré avec les nœuds en Lion-Verseau durant l’année 2018, ce qui forcera les choses. Avec le Scorpion, il s’agit toujours de sexe et d’argent, de possessivité, de tourments, quand on est au niveau de la matière (voir “la belle face cachée du Scorpion” sur ce blog).

Les nœuds qui sont des points sont importants car le nœud sud réactive le passé dans votre thème, tandis que le nœud nord nous indique la voie que nous sommes  invité à suivre, marquant tel un petit caillou le sentier de la connaissance (pour ceux que cela intéresse).

Le nœud nord quittera l’axe Vierge-Poissons aux alentours du 29 avril, au moment des élections française de mai 2017, il sera sur l’axe Lion – Verseau durant dix-huit mois : il va nous confronter aux problémes d’ego, de pouvoir, mais aussi de de générosité, mettant en relief la question des enfants : la protection des enfants immigrés sur le territoire en particulier, l’écologie. On voit sur le thème de la cinquième république qu’on recommencera un nouveau cycle de neuf ans sur un nouvelle hémisphère nodale (partie du zodiaque comprise entre les deux nœuds), puisque nous avons eu le passage sur l’axe des nœud nord et sud natals en Vierge-Poissons durant les dix-huit mois passés qui se terminent, ce qui expliquerait que nous ayons eu tellement de problémes karmiques – sens de ces attentats qui ont fait tant de souffrances et de morts.

Le démarrage d’un nouveau cycle karmique en terminant l’hémisphère nodale et en repartant sur le suivant devrait se faire sur une nouvelle donne, si ceux qui nous gouvernent ont compris le sens de ce qui ressemble à la fatalité, car rien n’arrive par hasard. Nous vivons le retour d’un boomerang que nous avons lancé, d’une manière ou d’une autre, il ne faut pas être dans la candeur ou la mauvaise foi car ce sont des innocents qui le paient.

Sur le plan personnel, le nœud sud en Verseau, nous mettra en face de nos responsabilités du point de vue des autres, proches ou non. Pour comprendre, il faut voir ce qui s’est passé pour nous, il y a un peu plus de dix-huit ans et demi, lorsque les nœuds se situaient au même endroit sur nos thèmes. Nous quitterons le domaine médical de proximité pour passer aux grandes reformes : les services sociaux auront peut-être enfin des satisfactions. Ceux des années soixante soixante dix avec Uranus-Pluton en Vierge (quelquefois avec opposition Mars et/ou Saturne) vont pouvoir commencer à respirer : ils vont sentir la pression des charges qu’il porte, se relâcher.

Saturne rétrogradera à 27° en Sagittaire en Avril  redeviendra directe le 26 aout à 21° dans le signe, et sera donc toujours en tendance de trigone avec Uranus en Bélier qui rétrogradera à 28° en Bélier, le 3 août 2017, et ce, jusqu’à la fin de l’année où il sera à 24° toujours des mesures de marches en avant et en arrière, rien de nouveau, avec une volonté de bien faire, qui amènera des améliorations.

Saturne sera toujours en carré à Chiron à 21° en Poissons en janvier. Chiron rétrogradera en Poissons à 29° le 1er juillet, et redeviendra direct à 24° début décembre (voir analyse dans l’article précédent).

Nous restons majoritairement dans les quatre derniers signes du zodiaque,  Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons, et avec le nœud sud en Verseau, il sera toujours question d’évolution personnelle, sociale, socio-culturelle et spirituelle. Les autres signes non activés par ces transits sont concernés par aspects d’opposition en premier lieu, de carrés, etc sur vos planètes personnelles.

En plaçant les mouvements sur vos thèmes, vous pouvez voir l’interaction avec vos planètes personnelles.

Les rapides Soleil, Lune, Mercure et Vénus* ne fournissent que des ré-actions ponctuelles,assez ou totalement personnelles, par le jeu des aspects. Quelquefois, l’une d’entre elles se trouvera en aspect avec l’une de vos planètes et provoquera durant un mois, ou moins une ambiance, une occasion, dans son domaine de compétence dans le secteur du thème personnel. On notera que pour le moment les rétrogradations  ne comportent que Mercure, qui devient direct vendredi 6 janvier  (ce que vous pouvez suivre sur le zodiaque de la page d’accueil du blog).

*Pour les détails des planètes rapides, je vous conseille de lire les éphémérides sur le blog qui donnent la progression journalière des planètes, année par année, je mets ” tendance” parce qu’il s’agit de la progression, tout au long de l’année qu’il faut suivre sur les éphémérides.

 

Partager avec:

Écrit par 

Un commentaire sur “La semaine qui vient, la nouvelle année 2017”

  1. bravo Emma pour ce texte tres riche en pensées justes, et tendances générales pour cette année selon les positions des planètes lentes, je crois qu’il va tout de même me falloir le relire regulièrement
    bises du village où les coqs picorent les étoiles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.