Saturne Carré Chiron

Lors de cette nouvelle lune, dernière de l’année, ouvrant presque 2017 à deux jours prés, il y a une accumulation de planètes en Capricorne : Lune, Soleil, Mercure  reliées par sextile à Mars plus Neptune, nœud sud conjoints.

La Lune avancera en servant de relais entre les conjonctions Mars Neptune, Chiron.

Mars conjoint Neptune est en conflit de territoire en Poissons, Mars résonne au oreilles de Pluton en semi-carré pour le moment, comme une stimulation négative au niveau du spirituel… d’où ce déploiement de force devant nos lieux de culte.

Cependant, nous avons quelque chose d’exceptionnel : nous sommes dans le dernier quartier décroissant de Saturne et Chiron. Un dernier quartier, comme dans le mouvement lunaire, donne lieu à une crise de conscience. Ici il faut tracer la limite de Saturne entre les autres et nous–même. Le Capricorne nous impose ses limites, c’est son rôle, il nous met dans un état de solitude où notre ego joue à fonds, car l’ego est nécessaire pour survivre. Notre ego est comme une ile, chacun d’entre nous est sa propre unité, même le symbole du Soleil a un point au centre du cercle.

Le 28 juin 1966, Saturne est à 29°, Chiron à 26° en Poissons, en face de Pluton à 16° conjoint à Uranus en Vierge.

Rappelez-vous, pour les plus vieux d’entre nous, malgré l’absence quasi totale de médiatisation, la période des quatre ans de 1966, 67, 68, 69  fut historiquement capitale puisqu’elle donna naissance à des mouvements internationaux de libération des idées, comme la Révolution culturelle chinoise de l’été 66, pourtant totalement à l’opposée de la vague d’amour des summers of love de 67 et 69  (Woodstock). L’ensemble détruisit en partie la cellule familiale dans sa forme ancestrale pour donner finalement la vague de la famille monoparentale en occident  “tout plutôt que créer une cellule familiale basée sur des idéaux bourgeois”, tandis que le gouvernement chinois imposait sa politique contraignante de l’enfant unique pour les couples mariés, tout ça sur fond de guerre du Viet-Nam, et de mouvements des armés, en Europe de l’est.

Depuis 1966, on peut dire que “de l’eau a coulé sous les ponts”. Les chinois ont bien changé. Petit à petit, nous avons ré appris à avoir un sens de la sécurité, à nager dans l’océan du consensus, des idées des autres et, nous sommes bien assez vieux maintenant pour savoir ce dont nous avons besoin, quoi faire avec notre temps, notre argent, notre santé, nos croyances, alors nous devons choisir. Ce qui revient à dire que toute cette agitation, ne doit pas nous faire perdre de vue que nous devons tirer les leçons de cette période.

Ce n’est plus le temps de la contestation, mais de la conscientisation de ces r-évolutions, dans le  signe  des Poissons.
Nous devrions aller vers le nœud nord qui se situe en Vierge , créer nos codes, nous préserver. Il faudrait arrêter de dire « je ne sais pas ce qui est bon pour moi ou c’est la faute de … Il faudrait cesser de faire les victimes, arrêter de se faire du mal. Certains d’entre nous sentent bien que leur liberté est ailleurs, mais ils sont dans la confusion.

En ce moment Saturne a du pouvoir en Sagittaire (la hauteur de vue) et le bel aspect de trigone de Saturne à Uranus, permet d’agir, de réussir ; nous devons commencer à écouter notre intuition, notre cerveau droit, écouter notre Source, et méditer !

 

Partager avec:

Écrit par 

2 commentaires sur “Saturne Carré Chiron”

  1. Bonjour Emma,

    Bonnes fêtes de fin d’année . merci pour l’éclairage… j’ai compris.. mais comment faire comprendre ça à ceux qui ne croient pas en l’astrologie ?ou qui s’en foutent …??
    Bonne année 2017
    Bises
    Chris

    1. Merci de me lire, je sais on passe pour des allumés, mais les croyants aussi passent pour des allumés, le matérialisme mal compris a toujours été la preuve de ceux qui sont matérialistes et si ça leur convient, qui sommes nous pour leur imposer nos vues ?
      On ne peut sauver personne de force, on a déjà du mal à se sauver soi-même.
      Juste avant ce grand bazar qu’on vit en ce moment,on semblait sur la bonne pente mais, comme on dit dans Starwars, le côté obscur de la force revient toujours à la charge, et là on vit ça. Ceux qui se mettent la tête dans le sable c’est la peur qu’ils ne veulent pas avouer, comme les gens qui dansaient tandis que le Titanic coulait. On vit la fin de l’ére des Poissons, et toutes les fins d’éres sont dans la dualité de l’ancien et du nouveau qui doit se mettre en place, après l’ancien.
      On a eu de la chance d’avoir soixante dix ans de “paix” en Europe occidentale.
      On peut parler de la physique quantique maintenant qui explique pas mal de choses mais il faut des connaissances, explications des NDE, des mondes paralléles (voir videos you tube). Il ne faut pas confondre cela avec des superstitions, même si en tant qu’humains nous aurons par exemple, une vision d’un ange, parce que nous sommes catholiques, ou d’autre forme si nous sommes bouddhiste, ou autre. L’Energie s’adapte à nous semble-t-il. Tout ça fait peur a beaucoup de gens alors que justement c’est plutôt rassurant. Certains films américains sont très bien faits, mais ils sont obligé d’appeler cela de la science fiction. Je pense que certains scénaristes sont visionnaires.
      Bonne fin d’année, si possible dans la douceur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.