Quand La Francie n’était pas encore la France – 3

Charles Martel et Charlemagne Lotus Mougins--La fédération des royaumes francs par Clovis Ier en 492, donnant naissance à un seul et unique Royaume des Francs, peut être considérée comme la première réalité politique de ce qui deviendra la France, mais seulement en théorie (voir blog).

Dès le début du VIIe siècle, la politique est marquée par des querelles sanglantes entre les Francs neustriens (au nord-ouest vers la Loire) et austrasiens (au nord-est).

Les rois mérovingiens parviennent difficilement à s’imposer à leur aristocratie, la puissance foncière de certaines grandes familles leur assurant une influence grandissante. La culture latine a progressivement régressé au cours des deux siècles précédents.

Une crise économique sans précédent a mis à mal l’ensemble des repères de l’Occident antique, elle est notamment due à la fermeture des routes commerciales avec le monde méditerranéen à cause des conquêtes arabes.Charles Martel et Charlemagne

Charles Martel et Charlemagne C’est dans ce contexte que commence l’ascension d’une nouvelle famille . Dès le deuxième quart du VIIe siècle, un certain Pépin de Landen s’empare de la mairie du palais d’Austrasie(Metz comme capitale).  Son petit-fils Pépin de Herstal et surtout son arrière-petit-fils Charles Martel exercent la réalité du pouvoir, respectivement de 690 à 741 (rappelons qu’il arrête les arabes à Poitiers, en 732).

Charles Martel va même jusqu’à se passer de roi de 737 à sa mort en 741 et, son fils Pépin le Bref ne rappellera un roi mérovingien en 743,  que pour le détrôner publiquement huit ans plus tard, avec l’aval du pape Zacharie. Cette dynastie devient celle des Carolingiens, du nom de Charlemagne,  fils de Pépin le Bref.

Soucieux de légitimer leur coup d’État, les Pippinides prétendent descendre de Francus, un Troyen légendaire, se rattachant par là, à l’histoire de Rome (déjà la propagande).

Charlemagne, le deuxième  souverain carolingien est couronné, Empereur des Francs et des Romains, en l’an 800 à Rome. Mais il est difficile de voir dans son Empire, une véritable renaissance de l’Empire romain.

A cette époque donc, pas de France, seulement des peuples agglutinés les uns aux autres et Charlemagne n’est pas un roi de la France comme je l’apprenais dans les classes primaires, c’est un empereur qui a un peuple qui cumule plusieurs zones territoriales non définies (des communautés en quelques sortes).

Charles II dit le Chauve*né en 823 à Francfort (Allemagne), est un des petit-fils de Charlemagne qui procèdent au partage de l’Empire.  Roi d’Aquitaine, il est roi de Francie occidentale dés 843 et, devient empereur d’Occident en 875.
Le traité de Verdun en 843, consacre de fait, la division de l’Empire carolingien en trois royaumes, parfois qualifiés par les historiens de trois francies

Les serments de Strasbourg, en 843, entre deux des petits-fils de Charlemagne, héritiers de l’Empire, témoignent de l’usage de langues qui sont totalement différentes de l’Ouest à l’Est. Dans ce royaume des Francs, au VIIe siècle, le terme « Franc » a perdu toute connotation ethnique du fait des mariages mixtes entre Gallo-Romains et Francs et de l’enrôlement dans l’armée de non-Germains.

*Francia ou France se trouve dans des actes officiels, sous les règnes de Charles II le Chauve et Louis II le Bègue puis sous le règne de Louis IV.

 

source Wikipédia

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.