Guillaume le conquérant, et le royaume anglo normand -7

En 911, débordé par les raids des Vikings, le roi des Francs Charles le Simple confie à l’un de leurs chefs, Rollon (statue ci dessous), les pays autour de la Basse-Seine. Cette concession est l’embryon du duché de Normandie. Les Vikings mettent en place un État solide, puissant et rollon2zoomprospère qui atteint son apogée, quand, en 1066, le duc Guillaume le Conquérant s’empare du Royaume d’Angleterre. Pendant près de cent cinquante ans, Normandie et Angleterre ont destins liés.

Par son destin exceptionnel, Guillaume le Conquérant, est celui qui reste le plus dans les mémoires. Ses débuts sont compliqués. Il se retrouve duc dès l’âge de 8 ans, suite à la mort de son père, Robert le Magnifique.

Profitant de la jeunesse de l’héritier, nombre de barons normands se libèrent de la tutelle ducale et mènent leur propre guerre. La Normandie se couvre de simples châteaux. Le jeune Guillaume est le spectateur impuissant de cette anarchie. L’assassinat de quelques membres de son entourage, l’incite à se tenir dans un premier temps tranquille.

Guillaume se décide à réagir quand un complot de barons, vise à l’assassiner à son tour. Il a presque 20 ans. Guillaume rassemble alors ses fidèles, obtient l’aide militaire du roi de France Henri Ier, pour mater les rebelles.

Val-ès-Dunes, au sud-est de Caen, est le lieu de rencontre entre ces derniers et l’armée ducale. Guillaume remporte ici sa première victoire. Nous sommes en 1047.

À partir de ce moment, le duc reprend en main son duché. Il reconquiert ou abat les châteaux élevés par les barons pendant sa minorité. Il poursuit les derniers infidèles qui refusent de le reconnaître pour duc. Le roi, Henri Ier, constatant la réussite de son voisin, par deux fois envahit la Normandie, aidé du comte d’Anjou, mais son armée sombre à Mortemer, puis dans les marais de la Dives.

Vainqueur, Guillaume passe à l’offensive. Il annexe la région de Domfront dans l’Orne, intervient dans les affaires de Bretagne et, installe son fils Robert Courteheuse comme comte du Maine (1063).

Le 25 /12/1066 : un roi d'angleterre normand -7Mais l’œuvre la plus connue et la plus considérable de Guillaume le Conquérant, c’est la conquête de l’Angleterre en 1066.

La tapisserie de Bayeux nous raconte les étapes de ce succès.(image)

Le roi d’Angleterre, Édouard le Confesseur, meurt en 1066. Le chef de l’aristocratie anglo-saxonne, Harold, lui succède. Or, selon la Tapisserie, le feu roi aurait considéré Guillaume comme son héritier. En effet, des liens existaient entre les deux familles (la mère de Guillaume était Arlette de Toulouse).

Le duc de Normandie s’estime floué et, ose un débarquement dans le sud de l’Angleterre pour récupérer son bien. Harold vient à sa rencontre à Hastings mais perd la bataille et meurt. La route de Londres est ouverte. Le 25 décembre 1066, Guillaume le Conquérant reçoit la couronne d’Angleterre. Le 25 /12/1066 : un roi d'angleterre normand -7

La puissance du duché change alors de dimension. L’élite est progressivement remplacée par l’arrivée des ducs normands, et la langue française – franco-normand, ou langue d’oïl – vint à dominer. 

Le 9 septembre 1087, Guillaume le Conquérant s’éteint à Rouen. Après le milieu du XIIe siècle et l’installation des Plantagenêts à la tête du royaume anglo-normand, le duché n’a plus le rayonnement d’autrefois sur le plan politique. Malgré tout, il ne cesse de susciter la convoitise. En 1204, le  roi  des Francs, Philippe Auguste confisque la Normandie et la rattache au domaine royal.

D’après wikipedia

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.