Pleine lune mai 2016 et conjonction inférieure Soleil-Mercure

100_6261Mercure est de nouveau rétrograde depuis le 29 avril 2016, à 23°45 du Taureau mais avec la nouvelle lune, il arrive à la conjonction inférieure.NL du 6 mai 16

Comme nous l’avons vu lors d’un premier article, c’est un Mercure Épiméthée retrograde, qui ralentit sa vitesse peu à peu puis sera en conjonction avec le Soleil le 9 mai 2016 à 19°, avant de devenir Prométhée (situé avant le soleil). Ceci concerne surtout le second décan du Taureau, l’effet se fait sentir trois degrés avant et trois degrés après, puis durant toute la durée de la rétrogradation*. Cependant tout le monde trinque quand Mercure boit , dans la maison où se situe Mercure en transit et puis dans les maisons qu’il maîtrise.

Quels effets ? Un ralentissement dans les affaires, les livraisons, mais surtout moralement un effet de flop éventuel, une difficulté à réfléchir. C’est accompagné par la conjonction de Vénus en Taureau, le maître de Mercure ici. Comme Mercure est la tour de contrôle de l’individu en rétrogradant, elle remet en perspective les anciennes décisions, les retours sur soi, et sur les choses du passé, en fait on doit se remettre en question mais c’est surtout les autres et la société qu’on accuse, généralement, les anciens amis, les compagnons, les compagnes. Durant cette période il faut raison garder, et serrer les dents ou plutôt faire du yoga. La question des finances refera encore surface au moment où on pense déjà aux prochaines vacances ou bien à des week-ends de détente.

Il faut lâcher prise pour mieux agripper ce que l’on veut. Mars est rétrograde et ne sera pas d’un grand secours, de même que Jupiter le protecteur et, Pluton le transformateur, toutes ces planètes allant en marche arrière !

Mais Vénus adoucira quand même la période quand elle se trouvera en conjonction exacte le 14 mai avec le Soleil et Mercure R, les planètes faisant toutes trois un grand triangle de terre (voir thème ci-dessous) avec Pluton R en Capricorne et Jupiter redevenue directe en Vierge (+nœud nord).

La récolte du fruit du potentiel d’énergie, mis en circulation  ne sera pas immédiate du fait de l’ambiance de recul et, du ralentissement qui nous poursuit, du fait du t-carré actif  de Jupiter opposé Neptune carré Saturne.

Mais positivement, voici ce qu’on dit en astrologie humaniste : un grand triangle formé, c’est bien mais c’est mou, surtout en terre où il est fixe, bien que concret (paresse, difficulté à se mouvoir, enlisement), alors quand un côté (ici le trigone de Mercure à Jupiter) sort sur un carré celui-ci le stimule, en fait,  il l’empêche de dormir !grand trgone positif du 14 5 16

Le trigone décroissant (moment de la prise de conscience du cycle) de Mercure-Soleil-Vénus à Jupiter aspecte un carré décroissant de Jupiter à Saturne, qui ralentit les intentions et actions ; il s’agit bien du relationnel, du sociétal, du collectif, de la communication et des effets de celle-ci.

Nous sommes dans une phase de récolte de ce que nous avons semé mais la récolte est difficile et sera chiche ! Sur le plan personnel on voudra lier des contacts mais ils se heurteront au pessimisme et à la morosité de Saturne, à ses lois, les bilans seront à la mesure de ce qu’on aura prouvé avant, mais pas plus.

Mercure redeviendra directe le 23 mai à 14° tandis que le Soleil sera déjà entré en Gémeaux avec Vénus qui aidera quand même le signe). Il aura donc parcouru une boucle de rétrogradation de 10° (un trajet en arrière), ce qui concernera les Taureaux nés entre le 4 et le 15 mai,  plus particulièrement. Il aura fait sa conjonction inférieure avec le Soleil (voir article la conjonction inférieure, 16 janvier 2016).

Le grand triangle avec Mercure durera jusqu’au 5 juin 2016, date de la Nouvelle Lune en Gémeaux.

Heureusement, le climat sera allégé par Vénus qui suit le Soleil de prés !

* le transit s’effectue sur une planète rapide,  la réaction est plus psychique, analytique. A cette, période la planète rétrograde fait un travail d’approfondissement.

Par exemple, c’est  difficile pour l’individu si elle passe sur le Soleil : cela peut-être une phase d’éclipse de la personnalité, mais sur la Lune cela peut être au niveau du psychisme comme ici c’est une nouvelle lune, c’est les deux pendant quelques jours, on peut se sentir à plat.


*

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.