Neptune

Lotus Mougins--Les astrologues traditionnels qui ne sont pas toujours des poétes, (excepté Dane Rudhyar , poéte et musicien qui a fondé l’Astrologie humaniste) sont quelquefois très saturniens avec leur amour des mathématiques, de l’ordre,  et ont dit souvent du mal de Neptune. Ils ont projetés leurs fantasmes négatifs. Pourquoi ?

Neptune historiquement nuit à l’ordre établi: cela a commencé avec Jésus Christ, ce dissident du judaïsme qui a pris le signe des Poissons (et la mer par extension) comme symbole . Porter la croix, repérer les, découragements, la lassitude, une fatalité collective comme les glissement de terrainles inondations, les glissements de terrains, l’élévation du niveau des eaux, la chute des murs, les réfugiés climatiques , sont des images qui collent parfaitement à Neptune.

En 1953, à la mort de Staline, la fin d’un certain type de communisme ,  Saturne était Conjoint à Neptune en Balance, en 1989 le mur de Berlin est tombé quand Saturne était conjoint à Neptune en Capricorne  (en partie grâce à l’action de Jean Paul II) ce fut la fin de la guerre froide. 

Sans cesse, Neptune  lutte contre un certain ordre, symbolisé par Saturne, et la créativité, l’inspiration  de Neptune dérange, parce qu’elle n’est pas orientée vers des buts mercantiles.

Marc Jones, astrologue cité par Dane Rudhyar, disait que Neptune c’est “l’obligation sociale”, que Neptune est “le liant de l’univers, le solvant”. Voyez la fonte des glaciers, la fuite des réfugiés, quel symbole pour illustrer la puissance de Neptune versus Saturne, qui ne peut rien contre ce déferlement !

Le plus grand tort de Neptune, c’est qu’il n’arrive pas à se mettre au niveau matériel, concret, de la vie courante. Il lui faut  aller au-delà. Ainsi il fait les rêveurs, les romantiques, les personnes pourvues d’une forte sensibilité , de dons prophétiques, les créatifs fous et merveilleux qui s’ils ne sont pas pourvus d’un peu de terre dans leur thème  se retrouvent vite dans la misère sans l’aide de mécènes.

Ils ont des failles et la société ne voit souvent en eux que des ratés, des fainéants, ainsi c’est parmi eux qu’on trouve les alcooliques et les drogués puisqu’ils sont incompris, négligés. On sous estime  le besoin de rêve qui existe en chaque être humain, pour favoriser une activité  contrôlée, mesurée.

 

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.