Saturne Carré Chiron

Lors de cette nouvelle lune, dernière de l’année, ouvrant presque 2017 à deux jours prés, il y a une accumulation de planètes en Capricorne : Lune, Soleil, Mercure  reliées par sextile à Mars plus Neptune, nœud sud conjoints.

La Lune avancera en servant de relais entre les conjonctions Mars Neptune, Chiron.

Mars conjoint Neptune est en conflit de territoire en Poissons, Mars résonne au oreilles de Pluton en semi-carré pour le moment, comme une stimulation négative au niveau du spirituel… d’où ce déploiement de force devant nos lieux de culte.

Cependant, nous avons quelque chose d’exceptionnel : nous sommes dans le dernier quartier décroissant de Saturne et Chiron. Un dernier quartier, comme dans le mouvement lunaire, donne lieu à une crise de conscience. Ici il faut tracer la limite de Saturne entre les autres et nous–même. Le Capricorne nous impose ses limites, c’est son rôle, il nous met dans un état de solitude où notre ego joue à fonds, car l’ego est nécessaire pour survivre. Notre ego est comme une ile, chacun d’entre nous est sa propre unité, même le symbole du Soleil a un point au centre du cercle.

Le 28 juin 1966, Saturne est à 29°, Chiron à 26° en Poissons, en face de Pluton à 16° conjoint à Uranus en Vierge.

Rappelez-vous, pour les plus vieux d’entre nous, malgré l’absence quasi totale de médiatisation, la période des quatre ans de 1966, 67, 68, 69  fut historiquement capitale puisqu’elle donna naissance à des mouvements internationaux de libération des idées, comme la Révolution culturelle chinoise de l’été 66, pourtant totalement à l’opposée de la vague d’amour des summers of love de 67 et 69  (Woodstock). L’ensemble détruisit en partie la cellule familiale dans sa forme ancestrale pour donner finalement la vague de la famille monoparentale en occident  “tout plutôt que créer une cellule familiale basée sur des idéaux bourgeois”, tandis que le gouvernement chinois imposait sa politique contraignante de l’enfant unique pour les couples mariés, tout ça sur fond de guerre du Viet-Nam, et de mouvements des armés, en Europe de l’est.

Depuis 1966, on peut dire que “de l’eau a coulé sous les ponts”. Les chinois ont bien changé. Petit à petit, nous avons ré appris à avoir un sens de la sécurité, à nager dans l’océan du consensus, des idées des autres et, nous sommes bien assez vieux maintenant pour savoir ce dont nous avons besoin, quoi faire avec notre temps, notre argent, notre santé, nos croyances, alors nous devons choisir. Ce qui revient à dire que toute cette agitation, ne doit pas nous faire perdre de vue que nous devons tirer les leçons de cette période.

Ce n’est plus le temps de la contestation, mais de la conscientisation de ces r-évolutions, dans le  signe  des Poissons.
Nous devrions aller vers le nœud nord qui se situe en Vierge , créer nos codes, nous préserver. Il faudrait arrêter de dire « je ne sais pas ce qui est bon pour moi ou c’est la faute de … Il faudrait cesser de faire les victimes, arrêter de se faire du mal. Certains d’entre nous sentent bien que leur liberté est ailleurs, mais ils sont dans la confusion.

En ce moment Saturne a du pouvoir en Sagittaire (la hauteur de vue) et le bel aspect de trigone de Saturne à Uranus, permet d’agir, de réussir ; nous devons commencer à écouter notre intuition, notre cerveau droit, écouter notre Source, et méditer !

 

Aspect Soleil-Saturne

On a un sens des responsabilités trop développé,  de la détermination et, ce qu’on accepte des autres est souvent une source de déception car on est exigeant. On ne sait pas se détendre, on s’empêche de profiter, on croit souvent qu’une catastrophe va arriver.

Les porteurs de cet aspect sont, soit très ambitieux, soit pas ambitieux du tout. Ils amplifient parfois les obstacles pour ne pas y arriver, car ils sont tellement habitués à la déception qu’ils préfèrent , quelques fois, ne pas aller au bout de leur action, ils se résignent à être numéro deux. Si une personne est obstinée, pugnace, capable de poursuivre une œuvre jusqu’au bout dans la solitude et sans encouragements, elle y parviendra sans gloire. Elle finira par acquérir de la confiance en elle au cours de ses expériences difficiles et, y gagnera un sens de l’identité très fort.

Ceux qui ont l’aspect Soleil-Saturne ne se contentent pas des symboles de pouvoir qui suffisent généralement aux autres, ils doivent créer leurs propres valeurs et symboles et ont besoin de contrôler et diriger leur existence. La maturité arrive très vite.

La relation avec le père est une source de désappointements, même avec le trigone,  soit c’est un père formaliste, froid, soit un père faible, quelque fois un père malade involontairement absent, mais toujours sérieux. De ce fait, Il se peut qu’il n’ait pas assuré un rôle sécurisant, mais c’est la faute de personne, car la fatalité se manifeste ici très souvent.

Le besoin de se prouver quelque chose à soi-même et à son père, passe par un désir de réalisation compulsif (Johnny Hallyday séparé de son père, lui-même père de nombreuses fois, travaillant sans relâche, Polnareff, Marie Trintignant voir thèmes dans le blog).

Le sextile est plus doux, comme pour Hergé avec Saturne au Milieu du ciel, sextile au Soleil en Gémeaux, conjoint Mercure en Taureau (dessin), de même pour Jean-Marie Perrier fils adoptif de François Perrier qui avait tout deux ce même aspect, le géniteur étant le chanteur Henri Salvador, mais il y a souvent une histoire difficile de pére derrière.

On voit souvent des femmes privées de père (puis de mari) pour des raisons diverses, perte, éloignement, divorce, contexte familiale difficile, maladie (par exemple dans le cas d’un Soleil opposé à Saturne, une jeune fille  adoptée séparée duQu'est-ce qu'une interception de signes ? ex de Marie Trintignant père biologique – non décédé – qui connait aussi la séparation d’avec son père adoptif, lors du divorce des parents adoptifs, ou une femme séparée de son père après son mariage à cause d’une dispute familiale). Il n’est pas rare qu’il existe une hostilité ouverte vis-à-vis des hommes, quelquefois inconsciente, aussi elles ne peuvent vivre que par l’intermédiaire d’un partenaire qui s’exprime à leur place.

Pour les deux, homme et femme, l’identification au père est forte: on peut vouloir reprendre sa succession, exercer le même métier, ce qui se voit assez souvent et, travailler en famille, ce qui continue à être une source de perturbations (Marie Trintignant).

Avec le carré, il peut y avoir une forte difficulté à supporter toute autorité, ce qui amène des problèmes relationnels avec les hiérarchies, les lois, les règles. On ressent les structures familiales comme trop contraignantes. On peut  avoir des difficultés à se concentrer sur un projet organisé, structuré, avoir une tendance à abandonner en cours de route, par manque d’obstination.

On peut trouver dans le thème un Uranus fort, qui fait soupçonner une tendance à l’anarchie, à la rébellion.C’est en fait le contre poids à la charge de Saturne qui rend excessif.

Comme avec le signe du Capricorne, on  vit mieux cet aspect en vieillissant, parce qu’on  s’ajuste à sa vie. Saturne peut devenir alors un allié, car on reste fidèle à soi-même.