Antibes par Prévert

Où l’herbe à chat

 Surgit

Encore indemne entre les pavés

Il y a un grand micocoulier

Il est dans la cour de l’asile des vieillards

Eh oui c’est un micocoulier

Dit un vieillard de l’asile

Assis sur un banc de pierre

Et sa voix

Est doucement bercée par le soleil

MicocoulierAntibes par Prévert

Et ce nom d’arbre

Roucoule

Dans la voix usée

Et il est millénaire

Ajoute le vieil homme

En toute simplicité

Beaucoup plus vieux que moi

Mais tellement plus jeune encore.

Millénaire et toujours vert

Et dans la voix

De l’apprenti centenaire

Il y a un peu d’envie

Beaucoup d’admiration

Une grande détresse

Et une immense fraîcheur…

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.