Enfants stars ou cométes

 Il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus dans le monde du show-biz. Pour les adultes, déjà, c’est une lapalissade. Que dire lorsqu’il s’agit des enfants, dont, par crises, théâtre et surtout le cinéma et la Télé  font ou en ont fait une consommation effrénée : Shirley Temple, Coogan, Liz Taylor, ceux des “Choristes”, ceux de “La cage aux rossignols”, etc. Les enfants, par dizaines, ont enchanté le show de leur fraîcheur, de leur spontanéité. Ils furent vedettes, artistes professionnels, stars… La Loi, en France, début des années 50, a mis un terme à l’exploitation professionnelle, durable, des enfants. Il y allait de leur santé, de leur scolarisation…

Serge Lebel, l’un de ceux du “dernier carré”, parle. De lui, de son expérience Enfants stars ou cométespersonnelle, mais aussi des “copains” : Claude Bertin, Michel Rob, Christian Simon, Serge Lecointe, Jacky Gencel, Johnny Chambot. Et des rencontres “magiques”, de Maurice Chevalier à Fernandel, de Suzy Delair, François Périer, à… Laurel et Hardy, en privé, en personnes, de Alain Saint-Ogan (dessinateur de “Zig et Puce”), de Jean Marais, de Jean Tissier, etc…

 Journaliste depuis le dernier versant des “sixties” (Ciné-Revue, Le Parisien, Cinéscopie, Défense de la langue française, la revue du Stéréo-club français…) Serge Lebel est devenu, depuis son initiation en 1945, un mordu du relief photographique et cinématographique. La 3D, pour lui, sera, un jour, complètement “spatiale”.

Serge Lebel avait 7 ans lorsqu’il est monté sur scène pour la première fois, dans sa pension de Meudon. Il ne s’imaginait pas qu’en 1948, il monterait sur celle de la Comédie Française, page du roi Ferrante, dans “La Reine Morte”, de Montherlant. Les cieux appartiennent aux audacieux.

 

Ed. L’Harmattan – 2014 – Hors Collection. En librairie ou chez l’éditeur, ou sur internet. Prix public : 20€.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.